Tolkien et l'Histoire de la Terre du Milieu > Le Hobbit

La dernière étape

<< < (2/2)

Ancalimë:
Pour une fois que j'ai un peu de temps, je peux venir vous rendre visite ! Je suis heureuse de voir que cette section a continué d'exister et qu'elle a gardé tout le professionalisme du début !  ;)

Malheureusement je n'ai plus assez de connaissances pour répondre aux premières questions... Alors je m'attaque aux questions plus larges :

Quels liens pouvez-vous dans ce chapitre entre Bilbo et le Sda ? Comment est préparée la transition ?

Cela fait un certain temps à présent que je n'ai pas relu Bilbo le Hobbit, mais je me rapelle que j'avais ressenti une impression toute particulière à la fin de ma lecture... Je me sentais " changée ", à l'image de Bilbo. Bilbo n'est plus le même, il a véritablement achevé sa quête initiatique... Cela se voit notamment dans le fait que Bilbo soit à présent avec Gandalf, sage parmis les sages, et non plus avec les Nains, quelque peu loufoques...  :wacko: Je crois que la prépapration au SDA est vraiment là. Le lecteur qui commence Bilbo n'est pas prêt à lire le SDA mais une fois qu'il l'a fini, et qu'il a suivi en lui-même la " quête " de Bilbo il peut attaquer le SDA, au ton et récit plus sérieux. Sans compter qu'il est familiarisé à l'intrigue à présent ! Par rapport aux liens que l'on peut faire entre ce chapitre et le SDA je ne serais pas très originale en disant qu'il ressemble fort à la fin du SDA, lorsqu'avant de rentrer dans la Comté ils fêtent leur victoire sur le Mordor... C'est la même ambiance légère et complice après la tension des aventures passées ensemble.

Un commentaire pour préciser vos impressions globales sur Bilbo The Hobbit ?

J'aime beaucoup ce bouquin ! Etonnant, hein ?  :) J'adore l'humour de Tolkien, subtil et complice, et je crois que c'est vraiment dans Bilbo que l'on en a la plus belle illustration. Et puis l'histoire est vraiment sympa ; de l'aventure, du fantastique, mais aussi des moments de tension mais toujours traités avec légereté. Je le vois vraiment comme un roman d'initiation des plus sympas à lire ! Un peu du genre de l'Alchimiste. J'aimerais bien le lire en anglais moi aussi ! Je l'ai déjà en BD VO, c'est vraiment sympa. Par contre la tête des personnages... Gollum surtout il fait trop peur ! Lol ! Pour terminer sur Bilbo, c'ets un livre que j'aime relire lorsque j'ai envie de me changer les idées ou de voir l'univers du SDA sous un autre angle ! Et puis si jamais j'ai un jour des enfants, c'est ce livre que je leur ferais lire dans les premiers !  ;)   

  Que retiendrez-vous de cette expérience de lecture suivie ?

Je crois Forfirith, au contraire, que tu t'y es beaucoup investie ! Bien plus que moi en tout cas, qui ai du vous abandonner en cours de route. Je ne suis peut être plus très bien placé pour le dire, mais je continue à penser que c'est vraiment quelque chose de génial cette étude suivie, autant pour ceux qui la font que pour ceux qui la lisent ! Mais c'est vrai que ça demande du temps et de l'énergie de faire l'analyse comme d'y répondre. J'espère en tout cas que vous continuerez ! Alors je pourrais passer de temps en temps, lorsque je n'aurais pas de boulot pour poster quelques messages...  :lol: ;)

aravanessë:
(Juste une chose pour le chap. 19, une majuscule à 'orques', nan ?)

aravanessë

Dalian:
@Eleglin: je repasserai ultérieurement te fournir les réponses que je t'ai promis vieux briscard(c'était juste pour t'informer, en ce moment mon temps sur les forums est assez short! :thumbup:).

Eleglin:
:arrow: Qu'est ce que le Conseil de Magiciens Blancs ? Quel lien peut-on établir entre ce conseil et le Conseil Blanc & les Istari ? En quoi ce terme montre t-il que ce passage est antérieur à la création précise des autres magiciens ?

Le terme "magiciens blancs" est uniquement mentionné dans The Hobbit. Il s'agit clairement d'une première allusion aux Istari, même si effectivement, trois magiciens sur cinq n'auront jamais été vêtus de blanc. On se réfèrera aux Contes et Légendes Inachevés / The Unfinished Tales pour plus d'informations concernant les Istari.


 :arrow: Avez-vous déjà lu le terme "Comté" dans Bilbo ?

Jamais ! Pour la seule et bonne raison que ce terme n'a pas encore été créé dans le legendarium.  :)
On sait uniquement que le pays où vivent les Hobbits se trouvent à l'ouest des Monts Brumeux du côté des Westernlands.
La carte du Hobbit montre, quant à elle, une région que Tolkien nomme Wilderland (en anglais, Les Terres Sauvages, apparaitra dans LotR sous Rhovanion en sindarin ) qui sera reprise dans LotR.
Il est clair que le pays des Hobbits n'apparait pas encore aussi etoffé qu'il le sera dès le Prologue de LotR, prologue qui fourmillera d'informations sur la géographie, l'histoire de la Comté, ainsi que les coutumes de ses habitants.


:arrow: "The road goes ever on and on" : Combien de versions différentes de cette chanson existe t-il dans Bilbo et le SdA ?
Réponse très complète de la part de Forfirith. Je donnerai quelques compléments.

Tout d'abord il y'a un 4ème poème dans LotR. Il est récité par Bilbo au chapitre "Many Partings" ( Livre VI ), montrant bien que les aventures ne sont plus pour lui mais pour les suivants.. les plus jeunes  ;) :

The Road goes ever on and on
Out from the door where it began
Now far ahead the Road has gone
Let others follow it who can (...)

Douglas A. Anderson a suggéré dans The Annotated Bilbo (pp 360-1) que la source d'inspiration de ces poèmes pouvait être un poème intitulé Romance de E.F.A. Geach publié dans la collection Oxford Poetry 1918 ( réimprimé en 1922 juste à la suite du poème de Tolkien, Goblin Feet dans l'anthologie Fifty New Poems for Children :

Round the Next Corner and in the next Street,
Adventure lies in wait for you
Oh, who can tell what you may meet
Round the Next Corner and in the next Street, (...)
 :arrow: Gandalf s'étonne que Bilbo a changé quand il chante sa fameuse chanson. Un commentaire à ce propos ?

A son retour, on ne peut pas vraiment dire que Bilbo soit revenu plus fort ou avec des aptitudes physiques plus développées. En revanche, ses qualités "morales", sa confiance en lui et ses connaissances du monde extérieur sont plus développés. ( Nous avons détaillé ses changements lors des chapitres précédents. s'y référer si besoin. :) )


--- Citer ---Car en somme c'est une étude de l'homme simple et ordinaire, ni artiste, ni noble ou héroïque (mais non dépourvu de germes de tout cela) qui évolue dans un contexte sublime ; et d'ailleurs, (comme l'a observé un critique) le ton et le style changent à mesure que progresse le Hobbit passant du conte de fées au registre noble et sublime avant de retomber avec le retour du Hobbit.
Les Lettres, JRR Tolkien, numéro 131, adressée à Milton Wildman, traduite par V.Ferré et Delphine Martin
--- Fin de citation ---

Enfin, cela préfigure certaines qualités de "poète" de Bilbo qui apparaitront plus tard dans LotR. Amateur de chants et poèmes elfiques, il en traduira d'ailleurs certains en langue commune. ( si mes souvenirs sont bons )


 :arrow: Auriez-vous un commentaire à faire sur l'humour distillé lors du retour de Bilbo chez lui et la mise aux enchères de ses biens ? Que pensez-vous des Sacville-Baggins ?


--- Citer ---Sackville-Baggins. Sackville is an English name (of more aristocratic association than Baggins). It is of course joined in the story with Baggins because of the similar meaning in English (= Common Speech) sack and bag, and because of the slightly comic effect of this conjunction. Any compound in the language of translation containing elements meaning (more or less) the equivalent of sack / bag will do.
JRR Tolkien, Guide to the Names, A Tolkien Compass.
--- Fin de citation ---

Nous découvrons enfin ces charmants Sacquet de Besace [Sackville-Baggins], cousins ayant un nom plus aristocratique que Bilbo mais manquant de noblesse au niveau de leur comportement.

Le retour des héros vers la Comté se fait par la route de l'est et se termine par une mauvaise aventure dans Bilbo et LotR : la vente aux enchères des biens de Bilbo et le ravage de la Comté pour Frodo et ses compagnons.

Dans The Road to Middle-earth, Tom Shippey suggère que la mésaventure de Bilbo découle d'une "jeu de sens" entre le sens actuel d'auction ( en anglais moderne, une vente aux enchères ) et okshe̙̙n ( dans le dialecte de Huddersfield, un désordre, un bric à brac. en anglais signifie any untidy room, i.e a mess ( Tolkien, foreword to Walter E. Haigh's A New Glossary of the Dialect of the Huddersfield District )

Tolkien cite d'ailleurs la remarque désobligeante  : "shu's nout but e̙ slut er ee̙s ez e̙ fee̙r okshe̙n" [ She's nothing but a slut ; her house is a fair auction (en) = Elle n'est rien qu'une fille désordonnée, sa maison est un vrai bric-à-brac ]

Quoiqu'il en soit, les Sacquet de Besace seront fort déçus du retour de ce bon Bilbo et ne seront plus en bons termes avec lui :  'They never admitted that the returned Baggins was genuine, and they were not on friendly terms with Bilbo ever after. They really had wanted to live in his hobbit-hole so very much' ...
Otho aurait aussi souhaité hérité du titre de Sacquet [Baggins], Bilbo étant le chef de famille des Sacquet depuis la mort de sa mère Belladone. Otho aurait ainsi pu être chef des deux familles ( Sacquet de Besace et Sacquet ) et devenir un Sacquet de Besace Sacquet. ce qui était bien sûr totalement absurde comme l'explique Tolkien dans une lettre adressée à A.C. Nunn ( The letters, p.295).
Les aller-retours de son encombrant cousin et les doutes planants autour de sa mort seront un sujet de contrariété pour Otho jusqu'à l'adoption de Frodo. Une adoption qui le privera à jamais de ses droits en cas de décès de Bilbo.


 :arrow: Quels liens pouvez-vous trouvé dans ce chapitre entre Bilbo et le SdA ? Comment est préparée la transition ?

- les séparations au fur et à mesure que l'on se rapproche de la "maison".
- The Road goes ever on and on reprise dans LotR plusieurs fois.
- la mésaventure des héros lors de leur retour au pays.

 :arrow: Un commentaire pour préciser vos impressions globales sur Bilbo The Hobbit ?

Bilbo est probablement le volet que je préfère dans l'oeuvre de Tolkien. et j'ai hâte de le relire en VO cette fois-ci.  ^^


 :arrow: Que retiendrez-vous de cette expérience de lecture suivie ?

Cela permet une lecture conviviale et approfondie du texte et il me tarde de passer à LotR.  ;)

Sources indispensables à la lecture de Bilbo :
The annotated Bilbo, Douglas A. Anderson.
The Reader Companion, M. Hammond et Mme Scull

Navigation

[0] Index des messages

[*] Page précédente

Sortir du mode mobile