Auteur Sujet: [GL] L'Atlantide  (Lu 1381 fois)

Hors ligne Celebriniel

  • Ex-conseiller
  • ****
  • Messages: 610
  • Elfe de Lothlorien
    • Voir le profil
[GL] L'Atlantide
« le: 20 juillet, 2004, 14:48:48 »
;) Quel mystère que l'Atlantide!
J'ai trouvé un article sur le site Mythes et Légendes , le voici!
Courage!!

Citer
Mythes et légendes : L’Atlantide

Qu'une civilisation grandiose ait pu exister et disparaître subitement, voilà qui a de quoi fasciner. Un nom, l'Atlantide, résume cette histoire ou ce rêve. Le mot évoque une île mystérieuse, baignée par les rayons d'un chaud soleil, et un peuple, fondateur d'une culture brillante et éphémère.Au IVe siècle avant notre ère, le philosophe grec Platon est le premier à mentionner l'existence de l'Atlantide. Par la suite, la cité fabuleuse inspire divagations et utopies.

 :arrow: Le témoignage de Platon
Vers 355 avant notre ère, deux dialogues de Platon, le TIMEE et le CRITIAS, fondent le mythe de l'Atlantide.
Dans le TIMEE, Critias, parent de Platon, raconte une histoire qu'il tient de son grand-père, qui l'alui même reçue de son père, ce dernier l'ayant entendu raconter par le sage grec Solon. Alors que Solon se trouve en Egypte, aux environs de 590, un prêtre du temple de Saïs lui fait la confidence suivante : 9000 ans plus tôt existait une île dénommée l'Atlantide, " sortie de la mer Atlantique ", située au-delà des Colonnes d'Hercule (aujourd'hui Gibraltar), et " plus large que la Libye et l'Asie réunies " (pour les grecs de l'époque, il faut entendre le nord de l'Afrique et l'Asie Mineure). Il était alors possible de passer de cette île à d'autres et de gagner un continent qui s'étendait en face de celles-ci (l'Amérique ?).
L'histoire du peuple qui habitait cette île est la suivante. Les rois atlantes, puissants et prospères, animés de visées expansionnistes, conquirent les rives de la Méditerranée, s'emparant notamment de la Libye et de l'Egypte et s'enfonçant en Europe jusqu'à la Tyrrhénie (Italie occidentale). Mais ils furent finalement repoussés et vaincus par les Athéniens. Peu après, des tremblements de terre gigantesques et des cataclysmes se produisirent, et la fière Atlantide fut engloutie.
Dans le CRITIAS, le philosophe donne plus de renseignements sur l'Atlantide. Après la création du monde, les dieux se partagèrent celui-ci et Poséidon, souverain de la mer, reçut l'Atlantide. De son union avec une mortelle, Cleito, il eut dix fils, et chacun hérita d'une partie de l'île. Atlas, devint le roi et reçut la meilleure et la plus grande des régions. L'île était très riche et bénéficiait d'importantes ressources, tant agricoles que minières. Les sages qui la gouvernaient y faisaient régner le bonheur le plus parfait, distribuant méthodiquement le travail.


L'Atlantide se divise en districts. Les nombreux canaux qui la sillonnent convergent vers sa capitale, de forme circulaire. Au c½ur de celle-ci se dresse la résidence royale, ancienne demeure du dieu de la Mer. C'est une citadelle de forme également arrondie et d'un diamètre d'environ cinq kilomètres. Des anneaux concentriques de terre et de mer, reliés entre eux par des tunnels et des ponts, composent cette acropole. Elle abrite les temples, les palais et les édifices publics ainsi que les champs de course. Le plus formidable des temples est celui dédié à Poséidon. Ses façades extérieures sont entièrement couvertes d'argent et ses toits sont plaqués d'or. A l'intérieur, les voûtes sont en ivoire ciselé incrusté d'or, d'argent et d'orichalque (métal assez mystérieux dont on peut supposer qu'il s'agit soit de cuivre, soit d'un alliage de cuivre et d'or). Le temple est orné de nombreuses statues tout en or. L'une surpasse toute les autres, celle représentant Poséidon se tenant debout sur un char attelé de dix chevaux ailés, et d'une grandeur telle que la figure touche la voûte de l'édifice. La description de Platon montre la richesse et la puissance de l'Atlantide. Le CRITIAS étant resté inachevé on n'en sait pas plus sur l'île.

 :arrow: Un prétexte pour des utopies
Le texte de Platon est interprété aujourd'hui comme la première des utopies : une allégorie destinée a vanter les mérites de l'Empire athénien alors en décadence. Mais la cité idéale que décrit le philosophe est-elle purement imaginaire, ou la construction platonicienne repose-t-elle sur une tradition qui pourrait avoir des origines historiques ? Ce débat n'est pas encore clos. Les commentateurs antiques eux-mêmes semblent partagés sur le sens des dialogues platoniciens. Aristote, au Ive siècle avant notre ère, affirme que l'Atlantide n'est qu'un mythe. D'autre part, un disciple de Platon affirme avoir vu, à Saîs, les hiéroglyphes relatant l'histoire racontée à Solon.
Selon Platon, l'Atlantide a disparu en un jour et une nuit, victime d'un cataclysme. Plusieurs auteurs, partant de l'hypothèse que l'île a vraiment existé, ont tenté sérieusement d'apporter une explication à cette disparition. La solution la plus évidente est celle de l'éruption d'un volcan, mais il est impensable qu'une explosion, même titanesque, ait pu engloutir totalement et en une journée une île de la taille de celle que Platon décrit dans le CRITIAS.

Aussi certains commentateurs évoquent-ils l'hypothèse d'une gigantesque météorite qui serait tombée sur la Terre, entraînant le plus formidable raz de marée de l'histoire de l'humanité (une catastrophe dont le mythe du déluge garderait le souvenir). A moins qu'il ne faille voir dans la catastrophe évoquée par Platon qu'un effet littéraire destiné à dramatiser la chute éclair d'une civilisation brillante, la civilisation crétoise en l'occurrence, assimilée au déclin plus progressif d'Athènes.

Au moyen age, l'Atlantide est pratiquement oubliée. L'intérêt pour l'île engloutie renaît au siècle des grandes découvertes, certains auteurs se risquant à identifier l'Amérique à l'île platonicienne. Plus fréquemment, des philosophes reprennent le procédé du philosophe antique pour disserter sur la notion de cité idéale.
A l'époque contemporaine, le mythe de l'Atlantide continue à alimenter utopies philosophiques et fictions romanesques. Au début du xxe siècle, l'écrivain Pierre BENOIT publie ainsi une Atlantide bientôt célèbre, où l'île mystérieuse est située en plein désert. Deux officiers s'y retrouvant retenus par la troublante Antinéa.
Plus sérieusement, des archéologues et des spécialistes de la mer ont cherché à identifier le lieu. Pour les Grecs comme pour Cousteau, l'Atlantide ne serait autre que l'île de Santorin, située a 110 km au nord de la Crète. Elle est circulaire, et en 1500 avant notre ère, la Crète est à l'apogée de sa puissance. De plus elle est l'ennemie d'Athènes et pratique le culte du taureau comme le font les Atlantes. Mais en 1470 avant notre ère, le volcan de Santorin explose brutalement. L'éruption s'accompagne d'importants tremblements de terre, de pluies de cendres et d'une vague formidable de plusieurs dizaines de mètres de haut. C'est cette vague qui dut s'abattre sur la Crète, détruisant sa civilisation sans retour.


Onze cent ans après la catastrophe, Platon a-t-il confondu dates et lieux, l'île ensevelie et la culture crétoise sinistrée ? Ou a-t-il délibérément mêlé des évènements historiques et une tradition légendaire pour forger une allégorie à portée politique et morale ? Les deux hypothèses sont également plausibles.

J'espère que vous avez eu le courage de tout lire, je trouve ça  intéressant!
Serait-ce une légende créée par Platon?
L'atlantide a-t-elle vraiment existé?

Ce qui est sur, c'est que Tolkien s'en est inspiré pour l'histoire de Numénor! le nom elfique de cette île est bien Atalantë! (l'engloutie...)

Je pense que ça peut symboliser le paradis perdu, ben oui, une île magnifique, une civilisation puissante, qui vit dans la paix... ^^

 

Hors ligne eärwen

  • Ex-conseiller
  • ****
  • Messages: 990
    • Voir le profil
[GL] L'Atlantide
« Réponse #1 le: 20 juillet, 2004, 16:49:35 »
J'ai toujours été passionnée par l'histoire de la Cité Perdue et j'avoue que cette cité m'a toujours fait rêver...  :wub:

Il y a bien sûr la possibilité que ce soit Platon qui est tout inventé mais justement, ce qui fait le mystère d'Antlantis, c'est que personne ne s'est vraiment si cette île à existé. Chacun peut imaginer ce qu'il veut. ^^
Il y a bien un siècle de cela, des océanographes ont "affirmé" que l'Atlantide aurait été une île grecque appelé Théra. Cette île aurait été engloutie aux environs de 1500 av JC...
Mais il existe tellement de versions différentes... L'Atlantide serait les îles Canaries, l'Amérique...  

Une question qui revient dans un grand nombres de thèses sur l'Atlantide est de savoir si l'île était "Un paradis terrestre ou bien une civilisation perdue ?".

J'aurais bien choisi le paradis terrestre mais pour une raison que j'ignore, je préfère penser que les Atlantes étaient effectivement, une "race" de gens "supérieurs"...
Je m'explique ;) Ils avaient la technologie, les sciences, une île magnifique à l'abri des "barbares incultes" (expression que j'ai trouvé sur un site :P).
Mais malheureusement, la cupidité et la recherche de pouvoir, d'argent est commune à chaque homme - même aux plus grands -. Alors évidemment, je penche pour la théorie de la catastrophe naturelle ;  les dieux ont puni la civiilisation Atlante et ont fait disparaitre l'ile.
C'est pour moi, une sorte d'exemple de ce qu'il ne faut pas faire. Ne pas se laisser aveugler par le pouvoir mais j'ai bien que l'histoire ne se répète malgré tout <_<

En fait, j'ai découvert la cité engloutie grâce au jeu Atlantis (chez Cryo) où l'on incarne un personnage qui se balade dans la cité et dans ses environs (il y a une mission évidemment :lol:).  Et puis, petit à petit, j'ai fait des recherches sur internet et à la bibliothèque. Finalement, je me suis aperçue qu'avec toutes ces version différentes, je pouvais également crée la mienne -_- Et ça a été le premier roman que j'ai écrit :P

Valà, vais m'arrêter là parce que sinon :D (mais ce n'est pas dit que je ne trouverais pas quelque chose à ajouter :lol:)

PS : une petite anecdote que j'ai trouvé sur
Le mythe de l'Atlantide... :

"Les pétrels, oiseaux bruns migrateurs, traverse l’Atlantique d’Europe en Amérique, de septembre à octobre. Arrivés à environ 600 miles au sud-ouest du Cap-Vert, ils se mettent à tourner en rond, longuement, puis reparte vers le Brésil. Leurs chromosomes-mémoires leurs disent probablement qu’il existait jadis à cet endroit une escale terrestre : l’Atlantide. "  
Statut : perdue dans le vide intersidéral --" Mais je ne vous oublie pas pour autant :)

Hors ligne Eleglin

  • Conseil d'administration
  • ******
  • Messages: 3731
    • Voir le profil
    • Les Archives de Gondor
[GL] L'Atlantide
« Réponse #2 le: 04 août, 2004, 11:21:03 »
On pense en effet que l'Atlantide était construit en cercles concentriques, reliés par des ponts enjambant des canaux, jusqu'à un grand temple situé au centre.
Toute l'île était dominée par un volcan et fut détruite par un raz-de-marée...
Et vous avez le tyran qui y régnait et qui voult s'opposer aux dieux, provoquant la colère des Immortels...

Enlevez les canaux et vous avez Numenor ! L'île, avec son haut sommet...
Ar Pharazon est le tyran de Numenor....
Le temple au sommet de la montagne sur Numenor est dédié à Melkor...
Et Numenor en elfique se dit Atalantë.


Une grande civilisation noyée sous les eaux ? On retrouve ce mythe dans la plupart des mythologies méditerrannéennes !

On a 2 explications à cela :

- l'eruption du santonin qui anéanti la population crétoise, il y'a 2 000 ans. On retrouve cela dans les tablettes de Gilgamesh, roi d'Erech. Le raz-de-marée dévasta toute la Méditerranée, en Grèce, au Marco ou en Espagne.

- Plus ancien, l'élévation du niveau des mers à la fin de la dernière ère glacière, il y'a 10 000 ans. Si mes souvenirs sont bons, le Bosphore a débordé et ses eaux se sont déversés pour inonder les régions entre le Tibre et l'Euphrate. Un vrai déluge... Mais là, je ne suis plus très sûr car ça fait très longtemps que j'ai lu ça...

De toute façon, l'Homme qui défie les dieux reçoit une punition très sévère.
C'est l'Hubris, ou colère des dieux.
L'arrogance précède toujours la ruine, dans tous les mythes.
Celui qui défie les dieux et/ou les créateurs est toujours châtié car il oublie qu'un plus puissant lui a donné ses pouvoirs et qu'il peut les lui reprendre.