Auteur Sujet: La morale  (Lu 2462 fois)

Hors ligne Eleglin

  • Conseil d'administration
  • ******
  • Messages: 3731
    • Voir le profil
    • Les Archives de Gondor
La morale
« le: 27 octobre, 2008, 18:49:01 »
  • Pour vous qu'est ce que la morale et pourquoi est-elle souvent vue de façon "négative" ?
  • A votre avis ne confondons-nous pas "morale" et "moralisme" ?
  • On parle beaucoup d'éthique, mais dit-on la même chose quand on dit "morale" ?

Hors ligne SamSagace

  • Conseil de modération
  • ******
  • Messages: 748
    • Voir le profil
Re : La morale
« Réponse #1 le: 27 octobre, 2008, 23:03:15 »
..on va dire (et ce sera un raccourci ...rapide!)
=> "morale" : avant 68
=> "éthique" : après 68

...peut-être que les deux mots finalement ne sont que l'expression d'un même concept: le Bien ... mais que selon qu'on emploie l'un ou l'autre, on n'est pas du même côté !

(je sais pas si je suis clair, là ..) <_<
"Si un plus grand nombre d'entre nous préférait la nourriture, la gaieté et les chansons aux entassements d'or, le monde serait plus rempli de joie"
J.R.TOLKIEN "Bilbo le hobbit"

Hors ligne Eleglin

  • Conseil d'administration
  • ******
  • Messages: 3731
    • Voir le profil
    • Les Archives de Gondor
Re : La morale
« Réponse #2 le: 27 octobre, 2008, 23:32:10 »
Pourquoi parles-tu de mai 1968 ?  ^^


Citer
...peut-être que les deux mots finalement ne sont que l'expression d'un même concept: le Bien ... mais que selon qu'on emploie l'un ou l'autre, on n'est pas du même côté !
c'est donc qu'il y aurait un bien éthique et un bien moral. C'est à dire que l'un serait mieux que l'autre et qu'il y'aurait une échelle de biens ?

Hors ligne Glorfindel

  • Conseil de modération
  • ******
  • Messages: 1686
    • Voir le profil
Re : La morale
« Réponse #3 le: 28 octobre, 2008, 17:51:24 »
Je ne suis pas d'accord que l'on parle des deux revers de la même médaille.

L'éthique constitue le plus souvent un ensemble de règle régissant une activité professionnelle ou non. Elle englobe souvent un certains nombre de règle morale et peut même n'.être composée que de ces même règle morale.

En outre elle se veut garante de la bonne pratique de l'activité en question et tous les pratiquants de l'activité doivent la suivre.

La morale pour sa part serait plutôt un ensemble de règles philosophique ou religieuse, parfois même les deux à la fois, qui sont suivi par certain.

Bien souvent la morale est conasituées d'un enesemble de règles communément admises, encadrant la vie en général, ce qui feraitde l'éthique un de ses sous ensemble.

En résumé je pense que l'éhique est un sous ensemble de la morale mais qui ne s'applique qu'a un domaine particulier de la vie.
Modérateur des Forums

Hors ligne Eleglin

  • Conseil d'administration
  • ******
  • Messages: 3731
    • Voir le profil
    • Les Archives de Gondor
Re : La morale
« Réponse #4 le: 28 octobre, 2008, 17:54:40 »
Citer
L'éthique constitue le plus souvent un ensemble de règle régissant une activité professionnelle ou non. Elle englobe souvent un certains nombre de règle morale et peut même n'.être composée que de ces même règle morale.
Nope. ça c'est la déontologie.

Hors ligne Mithrandir

  • Conseil de modération
  • ******
  • Messages: 1262
    • Voir le profil
Re : La morale
« Réponse #5 le: 29 octobre, 2008, 22:22:01 »
Et puis si la morale est souvent "vue" d'un côté négative , c'est que l'on s'en sert pour sermonné nos petits anges , n'entendons nous pas nos ados dire à leur copain "pff mon père m'a encore fait la morale", même si dans le fond ils savent que les parents sont dans vrai .
En tout cas je préfère parler de morale que d'éthique  <_<
 
Statut:Présent pour le moment


Fuyez pauvres fous !!!!!

Hors ligne Eleglin

  • Conseil d'administration
  • ******
  • Messages: 3731
    • Voir le profil
    • Les Archives de Gondor
Re : La morale
« Réponse #6 le: 30 octobre, 2008, 22:39:28 »
Je viens de trouver cette définition donnée par le sociologue E. Durkheim qui me semble intéressante :

Citer
On appelle fait moral normal pour une espèce sociale donnée, considérée à une phase déterminée de son développement, toute règle de conduite à laquelle une sanction répressive diffuse est attachée dans la moyenne des sociétés de cette espèce, considérées à la même période de leur évolution ; secondairement, la même qualification convient à toute règle qui, sans présenter nettement ce critère, est pourtant analogue à certaines des règles précédentes, c'est-à-dire sert aux mêmes fins et dépend des mêmes causes.

Voici ce qui m'intéresse là-dedans :
* l'affirmation du caractère social et historiquement déterminé d'une règle morale. Qui semble apriori exclure le caractère d'autonomie ou d'imperatif catégorique absolu auquel tenait Kant (selon l'homme pouvait décider de suivre une loi morale universalisable et transcendante).
* l'idée de sanction répressive diffuse : c'est à dire l'opprobe si on ne respecte pas la règle, à défaut d'une sanction concrète. On voit également le lien étroit entre droit et éthique, avec les échanges qu'on peut supposer entre ces deux pôles.
* fait moral normal opposé à fait moral pathologique : c'est à dire qu'une société peut se tromper en punissant indûment ce qui ne devrait pas l'être ou en tolérant ce qu'elle devrait réprimander.

De fait, ce qui était moral dans une société peut être immoral dans une autre ou à une autre époque de son histoire.

Pour faire avancer la discussion sinon :

L’éthique a été définie par Aristote dans L’Ethique à Nicomaque, comme une aile de la vertu, résultat de l’habitude s’ajoutant à la nature :
Citer
« La vertu morale est de deux sortes, la vertu intellectuelle et la vertu morale. La vertu intellectuelle dépend dans une large mesure de l’enseignement reçu, aussi bien pour sa production, que pour son accroissement ; aussi a-t-elle besoin d’expérience et de temps. La vertu morale (êthikos), au contraire, est le produit de l’habitude (ethos) d’où lui est venu son nom par une légère modification de ethos » .
L’éthique a longtemps été comprise comme une branche du discours philosophique, au même titre que la logique et la physique, selon la tripartition stoïcienne. Cicéron a ensuite transposé en latin cette relation entre ethos et êthikos en inventant le terme morale dans les premières lignes de son Traité du Destin :
Citer
« Cette question regarde la partie de la philosophie qui traite des mœurs, appelée éthique par les Grecs et que nous nommons science des mœurs, mais pour enrichir notre langue servons-nous du terme morale» .
« Modifié: 30 octobre, 2008, 23:47:52 par Eleglin »

Hors ligne Mithrandir

  • Conseil de modération
  • ******
  • Messages: 1262
    • Voir le profil
Re : La morale
« Réponse #7 le: 07 novembre, 2008, 18:29:04 »
Et bien !! Ce sociologue (Durkheim) est tout à fait d'accord avec moi , ce qui prouve que ne dit pas que des bêtises  :lol:
Statut:Présent pour le moment


Fuyez pauvres fous !!!!!

 

Discussions liées

  Titre / Démarré par Réponses Dernier message
4 Réponses
3465 Vues
Dernier message 03 mai, 2004, 22:39:45
par Celebrìan