Auteur Sujet: Concernant l'épée de Turin  (Lu 1495 fois)

Hors ligne Elenwë

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 39
    • Voir le profil
Concernant l'épée de Turin
« le: 17 juin, 2008, 17:21:33 »
Dans le Silmarillon, quand Turin s'apprète à se jeter sur son épée, il est écrit que l'épée lui répond d'une voix froide qu'elle serat ravie de le tuer pour vanger Beleg et Brandir injustement tués.
1)Cette voix froide, c'est l'immagination de Turin? si oui, comment se fait il qu'il considère Brandir comme injustement tué? Si non, comment cette épée peut elle parler.
2)Je ne vois pas en quoi la mort de Brandir est injuste.

3) Pourquoi l'épée voudrait elle vanger la mort de Brandir qui ne l'avait jamais possédée? Une épée est sensée aimer tuer les ennemis de son maître, non?

4) Turin et Brandir sont apparentés, Gloredhel de la maison de Hador( je pense que c'est la soeur de Galdor je ne suis pas sûre) s'était mariée  avec le grand père de Brandir( ou peut-être son arriere grand père, je ne sais plus).Pensez vous que Turin et Brandir connaissaient cette parentée?

Hors ligne Forfirith

  • Ex-conseiller
  • ****
  • Messages: 949
    • Voir le profil
    • Love LOTR
Concernant l'épée de Turin
« Réponse #1 le: 22 juin, 2008, 19:41:19 »
C'est une question très intéressante que tu poses sur l'épée de Turin je trouve :)
D'après ce que je connais de Tolkien, il est fort peut probable, voire impossible que la voix de l'épée soit imaginée par Turin, c'est bien l'épée qui parle. Maintenant, comment parle-t-elle, c'est une très bonne question :D. Je suppose qu'il faudrait chercher la réponse dans une des nombreuses sources mythologiques de Tolkien, ça doit y arriver, mais je t'avouerai que là je n'ai pas de réponse, je chercherai si j'y pense :)

En ce qui concerne la mort de Brandir, mes souvenirs remontent un peu, mais elle me paraît injuste dans le sens où à part dire la vérité, même si de façon brutale, Brandir n'a absolument rien à se reprocher. Dans ce passage, on dirait que Turin comme un enfant gâté qui refuse d'entendre la vérité, sauf que sa réponse passionnelle et quand meme celle de tuer Brandir; enfin évidemment ce n'est pas comme ça qu'il faut le lire, puisque Turin est en fait sous le pouvoir de la malédiction de Morgoth. Du reste, les griefs de Turin contre Brandir sont bien trop faibles, il agit donc sur impulsion (quand il arrive dans le groupe, il le traite d'abord amicalement), selon l'avis de la "foule" et par mépris: ça me parait suffisamment d'éléments pour rendre cette mort injuste.

L'idée de la vengeance pour la mort de Brandir est celle de la vengeance des innocents je suppose. Si la mort de Brandir est bien injuste, alors il ne peut plus être considéré au sens propre comme "ennemi" de Turin. Et enfin, Gurthang n'a pas toujours appartenu à Turin; il me semble que parce qu'elle a été forgée par Eol, elle possède un esprit "malin"  et n'accorde pas de véritable statut de maître à son possesseur, mais ce n'est qu'un avis personnel.

Enfin pour ta dernière question, c'est une colle, s'il n'y a pas d'indications dans le texte (pas le temps de chercher là), on ne peut pas savoir. Je suppose qu'ils le savaient tous les deux, puisque la lignée de Brandir devait être connue et que leur rapport est celui de cousins de 2° degré; quant à Turin, même s'il tenait son identité secrète, Brandir la connaissait et donc devait aussi savoir qu'il était son cousin. Maintenant, en raison de cette identité "secrète", aucun des deux n'a du le déclarer à l'autre je suppose.

Voilà, j'espère t'avoir aidé un peu avec mes explications (embrouillées, je l'admets :p).
Forfirith
Une vieille de la vieille...

Statut : Très peu souvent accès à internet.

Jetez un coup d'oeil sur :
Love LOTR : site généraliste sur Tolkien, encyclopédie, chronologies, arbres généalogiques, dossiers, FAQ, photos de la TdM et étude du Silmarillion !....

 

Discussions liées

  Titre / Démarré par Réponses Dernier message
8 Réponses
2180 Vues
Dernier message 06 novembre, 2006, 21:18:24
par Tar-Daererein