Auteur Sujet: Les Ents femmes  (Lu 5041 fois)

Hors ligne Luthien

  • Ex-conseiller
  • ***
  • Messages: 265
  • Princesse de Doriath
    • Voir le profil
    • Mon skyblog...
Les Ents femmes
« le: 15 avril, 2004, 02:47:13 »
itildine a dit:

Est ce quelqu'un sait où sont parties les Ents femmes et ce qu'elles sont devenues?

Alàtâriel a dit:

je pensais justement ouvrir un post à ce sujet merci itildine  
j'ai trouvé sur un site quelques choses à ce sujet mais comme rien n'est sûr tous les avis sont bons à prendre
Citer
Etude sur les Ents-Femmes


Que sont-elles devenues?





Aucune réponse définitive n'a été donnée. Toutefois, Tolkien a émis des commentaires sur la question dans deux lettres, même s'il a pris garde de dire "je pense" et "je ne sais pas", le ton de ces commentaires était dans l'ensemble pessimiste. De plus, il n'a pas semblé changer d'avis au cours du temps. La lettre suivante a été écrite en 1954 (avant la publication du Seigneur des Anneaux) : "Ce qui leur est arrivé n'est pas résolu dans ce livre... Je pense qu'en fait, les femmes-Ents ont réellement disparu, détruites avec leurs jardins pendant la Guerre de la Dernière Alliance (Second Age, 3429-3441) quand Sauron pratiqua une politique de la terre brûlée devant l'avance de l'Alliance le long de l'Anduin. Elles survécurent seulement dans l' «agriculture» transmise aux Hommes (et aux Hobbits). Certaines, bien sûr, peuvent avoir fuit à l'est, ou aussi être devenues des esclaves : même dans ces contes, les tyrans sont tributaires de l'économie et de l'agriculture pour leurs armées et leurs forges. Si certaines ont survécu, elles doivent être devenues bien étranges aux yeux des Ents, et tout rapprochement doit être difficile, à moins que l'expérience de l'agriculture industrialisée et militarisée ne les ait rendues un peu plus anarchistes. Je l'espère. Je ne sais pas".

Notons que le référence ci-dessus à "une politique de la terre brûlée" par Sauron rend la destruction des terres des femmes-Ents un peu plus sérieuse et délibérée que dans l'histoire, dans laquelle Sylvebarbe dit tout juste que "la guerre avait passé par là". L'extrait suivant a été écrit en 1972, la dernière année de la vie de Tolkien : "Pour les femmes-Ents, je ne sais pas... Mais je pense que dans Les Deux Tours, il est clair qu'il n'y aurait pas de réunion pour les Ents dans l'histoire. Mais les Ents et leurs femmes, étant des créatures rationnelles, trouveraient un «paradis terrestre» jusqu'à la fin de ce monde que ni la sagesse des Elfes ou des Ents ne pouvait voir. Bien que peut-être ils partageaient l'espoir d'Aragorn qu'ils n'étaient pas liés pour toujours aux cercles du monde, par-delà desquels il y a plus que la mémoire". La référence aux Deux Tours est la chanson de l'Ent et de la femme-Ent récitée à Merry et Pippin par Sylvebarbe, le discours d'Aragorn que Tolkien relate se trouve dans l'Annexe A (édition anglaise).

Les passages ci-dessus ne donnent pas d'espoir, mais il reste néanmoins l'énigme de la conversation entre Sam Gamegie et Ted Rouquin au Dragon Vert dans La Communauté de l'Anneau et a été relevée par certains comme une preuve plausible de la survie des femmes-Ents : "«D'accord», dit Ted, riant avec les autres, «Mais qu'en est-il de ces hommes-arbres, ces géants, comme qui dirait ? On raconte bien qu'on en a vu un plus grand qu'un arbre au-delà des Landes du nord il n'y a pas longtemps.» «Qui ça, on ?» «D'abbord, mon cousin Hal. Il travaille pour M. Boffin à Soucolline, et il va dans le Quartier Nord à la chasse. Il en a vu un.» «Il le dit, peut-être. Ton Hal dit toujours qu'il voit des choses et peut-être voit-il des choses qui n'y sont pas.» «Mais celui-ci était aussi grand qu'on orme, et il marchait, il faisait plus de sept mètres à chaque enjambée, comme si c'était un pouce.» «Alors, je parie que ce n'était pas un pouce. Ce qu'il a vu était un orme, point.» «Mais celui-là marchait, je te le dis, et il n'y a pas d'ormes dans les Landes du Nord.» «Dans ce cas, Hal n'a pas pu en voir.»". Cette conversation a lieu tôt dans l'histoire, lorsque le ton était encore celui de l'ambiance "comptine" de Bilbo le Hobbit. A la première lecture, la réaction naturelle est de l'accepter "plus ou moins" (comme une autre histoire de conte de fées). Mais, après en avoir apris davantage sur les Ents, il est impossible de relire ce passage sans penser à eux. Et cette impression est renforcée par les mots de Sylvebarbe à Merry et Pippin : "Il leur fit décrire la Comté et son paysage encore et encore. Il dit une chose bizarre à ce moment-là. «N'avez-vous jamais vu, hmm, d'Ents par là ? » il demanda. «Enfin, pas des Ents, mais des femmes-Ents devrais-je dire.» «Des femmes-Ents ? » dit Pippin. «Sont-elles exactement comme vous ? » «Oui, enfin, non. Je ne sais pas vraiment maintenant» dit Sylvebarbe pensif. «Mais elles auraient aimé votre pays, alors je me posais la question.» ". Prises ensemble, ces deux conversations laissent penser que ce que Halfast a vu était une femme-Ent, ce qui est plausible. Toutefois, Tolkien n'a jamais explicitement relié cette affaire avec les femmes-Ents, en fait, il ne l'a jamais mentionné. Alors, nous ne pouvons que spéculer. Le fait est qu'une créature "aussi grande qu'un orme" ne puisse être un Ent ne prouve rien. Celà pourrait indiquer que l'histoire est seulement une invention d'un Hobbit imaginatif, mais il est également possible qu'un Ent de quatorze pieds de haut (3 mètres 50) puisse paraître gigantesque pour un Hobbit non préparé, et que l'histoire ait été exagérée dans sa narration.

Tolkien, dans une discussion sur ses méthodes d'invention, mentionna que l'aventure avec Sylvebarbe n'était pas prévue jusqu'à ce qu'il arrive à ce moment de l'histoire : "J'ai pendant longtemps cessé d'inventer... J'attends jusqu'à ce qu'il me semble savoir ce qui arrive réeelement. Ou jusqu'à ce que calà s'écrive tout seul. Ainsi, même si je savais depuis des années que Frodon aurait une aventure avec les arbres loin le long de la Grande Rivière, je n'ai pas le souvenir de l'invention des Ents. J'en suis arrivé à ce point du récit et écrit le chapitre avec Sylvebarbe sans le souvenir de mes pensées précédentes. Et après j'ai vu, bien sûr, que ce n'est pas du tout arrivé à Frodon". Dans la série History of Middle-earth (pas de version française), il y a confirmation que la conversation entre Sam et Ted a été écrite longtemps avant que les Ents n'entrent dans le récit. Ainsi, Tolkien ne pouvait pas les avoir en tête lorsqu'il l'a écrite et devait être originellement un élément vaguement fantastique. Mais, comme il le dit pour Tom Bombadil, qui est aussi entré tôt dans l'histoire, "Je ne l'aurais pas gardé s'il n'avait pas eu de fonction". L'implication est claire : tout ce qui est resté dans les chapitres du début ont été laissé pour une raison. Quand il l'ai fait pour la conversation entre Sam et Ted, il devait savoir à quel point ce serait suggestif. Mais la façon avec laquelle celà rentre dans les speculations les plus obscures exprimées dans ses lettres n'est pas claire, à moins qu'il n'ait changé d'avis plus tard. C'est paut-être un cas du conflit des émotions de Tolkien avec ses pensées.

Dans The Road to Middle-Earth (pas de version française), T.A. Shippey a noté que Tolkien n'avait pas un coeur de pierre : Bill le poney s'échape, Gripoil a le droit d'aller dans l'Ouest avec Gandalf, et dans les Contes Perdus, écrits le plus tradivement, Isildur est montré beaucoup plus réticent à utiliser l'Anneau que ne le décrit le Conseil d'Elrond dans La Communauté de l'Anneau; et un moyen un peu tiré par les cheveux est trouvé pour absoudre Galadriel des crimes de Fëanor. Il se peut que, amoureux des arbres comme il l'était, Tolkien a désiré préserver au moins l'espoir que les Ents et les femmes-Ents puissent se retrouver et faire perdurer la race. Mais les conclusions de ce qu'il appelle "la logique de l'histoire" sont implacables.

Forfirith a dit:

J'ai rassemblé quelques adresses sur les ents femmes ici

faery a dit:

Rien n'est sûr sur leur disparition, même Tolkien dans une de ses lettres le dit, je cite:

"je pense", "je ne sais pas", "ce qui leur est arrivé n'est pas résolu dans ce livre[SDA]...je pense en fait que les femmes ents ont réellement disparue, détruites avec leur jardin pendant la guerre de la dernière alliance...........) bon je vais pas tout mette, c'est long!
Si certaines n'ont pas été détruites par le feu sous la manigance de Sauron, alors, elles auraient éventuellement été réduites en esclaves, ou bien certaines d'entre elles se seraient echappées vers d'autres forêt(ce qui est quand même douteux!)
Je t'invite à lire ma bio, j'en parle un peu dedans, après avoir faits quelques recherches sur elles bien évidemment!

Luthien a dit:

Je pense que l'essentiel à propos des Ents-femmes a été dit...

Si ce n'est que l'on pourrait se poser la question de savoir qu'est-ce que cet arbre qui marchait que des Hobbits de la Comté ont vu...
Je cite:
Citer
"Sam Gamegie était assis dans un coin près du feu; en face d lui se trouvait Ted Rouquin, le fils du meunier, et divers autres campagnards hobbits écoutaient leur conversation.
- on entend de curieuses choses, ces temps-ci, pour sûr, dit Sam.
- Ah, dit Ted, on les entend si on y prête l'oreille. Mais je peux entendre des contes de coin du feu et des légendes pour enfants à la maison, s'il me plaît.
- Sans doute, répliqua Sam, et je dois dire qu'il y a plus de vérité dans certains qu'on ne le pense. Qui a inventé ces histoires, de toute façon? Prenez les dragons, par exemple.
- Non, merci, dit Ted, riant avec les autres.
- Mais qu'en est-il de ces Hommes-arbres, ces géants, comme qui dirait? On raconte bien qu'on en a vu un plus grand qu'un arbre là-bas au-delà des Landes du Nord, il n'y a pas très longtemps.
- Qui ça, on?
- Mon cousin Hal pour commencer. Il travaille pour M. Bophin à Par-delà-la-Colline, et il va dans le quartier nord pour la chasse. Il en a vu un.
- Il le dit peut-être. Ton Hal est tout le temps à dire qu'il a vu des choses; et peut-être en voit-il qui ne sont point là.
- Mais celui-ci était plus grand qu'un orme, et il marchait, il faisait plusieurs mètres à chaque enjambée, si c'était un pouce.
- Eh bien, je parie que ce n'était pas un pouce. Ce qu'il a vu, c'était probablement un orme.
- Mais celui-là marchait, que je vous dis; et il n'y a pas d'ormes sur les Landes du Nord.
- Dans ce cas, il n'a pas pu en voir, dit Ted.
[...]"
CdA, livre I, chapitre II
Plus tard, Sylvebarbe, après avoir écouté le récit de Merry et Pippin, leur dit que les Ents femmes auraient aimé la Comté:
Citer
" - Des Ents femmes? dit Pippin. Vous ressemblent-elles en aucune façon?
- Oui, hem, enfin non: je ne sais plus vraiment, dit Sylvebarbe d'un ton pensif. Mais elles aimeraient votre pays, ..."
DT, livre III, chap IV
Alors? Les Ents femmes seraient-elles toutes mortes ou en resteraient-ils dans la Comté?
Luthien, de retour sur les Archives, plus terrible que jamais!!! Lol

Hors ligne Eleglin

  • Conseil d'administration
  • ******
  • Messages: 3731
    • Voir le profil
    • Les Archives de Gondor
Les Ents femmes
« Réponse #1 le: 18 mai, 2004, 13:25:28 »
Ou alors, elles auraient quitté la compagnie des autres races : hommes, elfes... suffisament longtemps pour oublier le langage et redevenir... des arbres ?

Hors ligne Forfirith

  • Ex-conseiller
  • ****
  • Messages: 949
    • Voir le profil
    • Love LOTR
Les Ents femmes
« Réponse #2 le: 18 mai, 2004, 19:03:49 »
Elles ne peuvent pas devenir totalement mortes à nouveau, jen suis quasi certaine...
Mais c'ets uen idée interessante, qui pour ma part, me porterais à croire, que la Forêt Noire (ou Vieille Forêt je sais plus) en Comté, serait en réalité le lieu de l'"enracinement" des Ents-Femems... ^^  
Forfirith
Une vieille de la vieille...

Statut : Très peu souvent accès à internet.

Jetez un coup d'oeil sur :
Love LOTR : site généraliste sur Tolkien, encyclopédie, chronologies, arbres généalogiques, dossiers, FAQ, photos de la TdM et étude du Silmarillion !....

Hors ligne Gorpatch

  • Ex-conseiller
  • **
  • Messages: 79
    • Voir le profil
    • http://jvcommunity.jvhits.com/
Les Ents femmes
« Réponse #3 le: 20 mai, 2004, 17:24:31 »
Les ents femmes sont très attirées par l'ordre, la culture, et la nature maîtrisée et les ents le sont par la nature sauvage.

J'imagine mal les ents femmes avoir autant changé dans leurs nature profonde pour devenir sauvage : la logique aurait alors plutôt été qu'elles cherchent à retrouver les mâles de leur espèce ...

Peut-être se sont-elles intégrées à l'évolution de la culture sous une autre forme, telle que Sylvebarbe le sous-entend ?
Peut-être sont-elles devenues méconnaissables, des rosiers grimpants où du lierre, qui sait !? Et qu'elles se sont endormie sous cette forme....  

Hors ligne Celebrìan

  • Ex-conseiller
  • ****
  • Messages: 626
  • Dattebayo!!!!!!!!
    • Voir le profil
Les Ents femmes
« Réponse #4 le: 20 mai, 2004, 22:53:40 »
Une sorte ''d'évolution de l'espèce'' si je comprend bien ce que tu veux dire??

Hors ligne Dalian

  • Ex-conseiller
  • ****
  • Messages: 848
    • Voir le profil
Les Ents femmes
« Réponse #5 le: 21 mai, 2004, 00:40:57 »
Elles auraient pu regagner les beaux jardins d'Aman pour une raison inconnue aussi. Mais l'idée de Gorpatch seraitassez convaincante. ^^  

Hors ligne fingon

  • Membre actif
  • **
  • Messages: 110
    • Voir le profil
Re : Les Ents femmes
« Réponse #6 le: 20 juillet, 2006, 15:05:42 »
Dans le début du livre 1 du seigneur des anneaux, Sam dit, dans une taverne, que son cousin a vu un arbre se promener dans le nord de la comté il ne s'agit certainement pas d'un ents-homme. Sylvebarbe est au courant pour les ents-homme. C'est sans doute une ent-femme. De plus ce même sylvebarbe dit à merry et pippin que les ents-femme se plairait à la comté.
« Modifié: 21 juillet, 2006, 08:22:51 par fingon »

Hors ligne Eleglin

  • Conseil d'administration
  • ******
  • Messages: 3731
    • Voir le profil
    • Les Archives de Gondor
Re : Les Ents femmes
« Réponse #7 le: 21 juillet, 2006, 00:03:41 »
* mode modération on *
Bonjour et bienvenue à toi,
Pourrais-tu prêter un peu plus attention à ton orthographe et ta ponctuation, trop souvent absente, stp ?
Au besoin, je te conseille la barre d'outils Google ou tout autre correcteur orthographique.
merci d'avance ^^

*mode modération off*

Cet élément a été mentionné dans l'essai cité plus haut. ( Qqn connait-il la source ? )
Et il est précisé que Tolkien n'avait pas encore Sylvebarbe à l'esprit quand il avait écrit ce fameux passage.
évidemment, en le lisant nous pensons immédiatement aux Ents, mais il faut justement prendre garde à ce genre de raccourci hâtif.

Hors ligne Olofántur

  • Membre vétéran
  • ***
  • Messages: 375
    • Voir le profil
    • Tolkiendil
Re : Les Ents femmes
« Réponse #8 le: 21 juillet, 2006, 13:44:05 »
D'autant plus que rien n'empêche le cousin de Sam de galéger un peu  ;)
'Twas in the Land of Willows that I heard th'unfathomed breath
Of the Horns of Ylmir calling - and shall hear them till my death.

(J.R.R. Tolkien)

Hors ligne fingon

  • Membre actif
  • **
  • Messages: 110
    • Voir le profil
Re : Les Ents femmes
« Réponse #9 le: 21 juillet, 2006, 16:07:18 »
effectivement c'est dans la nature des hobbits d'étoffer leurs histoires mais il y a toujours un fond de vrai

Hors ligne Eleglin

  • Conseil d'administration
  • ******
  • Messages: 3731
    • Voir le profil
    • Les Archives de Gondor
Re : Les Ents femmes
« Réponse #10 le: 25 août, 2006, 18:40:32 »
ce n'ets pas parce que sylvebarbe dit que la présence des Ents femmes est possible en Comté que cela l'est certainement. D'ailleurs il demande aux Hobbits s'il en a vu, il n'affirme pas qu'elles sont là. Il ne faut pas être trop... hâtif..

Il est possible aussi qu'elles soient passése à l'Est mais cela reste un mystère voulu et souhaité par Tolkien, et bien malin celui qui saura apporter une solution à cette énigme :)

Hors ligne Thibault

  • Membre actif
  • **
  • Messages: 107
    • Voir le profil
    • La Montagne du Destin
Re : Les Ents femmes
« Réponse #11 le: 25 août, 2006, 21:00:42 »
Mais mais il ne faut pas oublier que derrière c'est Tolkien qui tire les ficelles, même si en étant pris par l'histoire on l'oublie... ^^

Hors ligne Celebrimbor

  • Membre vénérable
  • ****
  • Messages: 804
    • Voir le profil
Re : Les Ents femmes
« Réponse #12 le: 02 septembre, 2006, 01:52:23 »
Il est dit dans le tout début du Seigneur des Anneaux, lCdA, Tome 1 (je n'ai pas la page, mais c'est dans le 1er ou 2è chapitre), qu'un parent de Ted Rouquin aurait vu des arbres (ormes qui ne poussent pas dans cette région) qui bougaient dans le quartier nord de la comté. Peut-être les Ents femmes ? <_<

Hors ligne Maître Rat

  • Ex-conseiller
  • **
  • Messages: 223
  • Rongeur Mégalomane
    • Voir le profil
Re : Re : Les Ents femmes
« Réponse #13 le: 07 septembre, 2006, 23:22:54 »
Mais mais il ne faut pas oublier que derrière c'est Tolkien qui tire les ficelles, même si en étant pris par l'histoire on l'oublie... ^^

Déclaration a priori triviale, mais au combien problématique dans le cas de Tolkien. Il existe en fait quelques thèmes dans le SdA et ailleurs dont les ficelles ont été volontairement coupées par Tolkien. Cela est sensé renforcer l'impression de profondeur  et de réalité autonome du monde décrit par l'auteur.
Des mythes comme celui de Bombadil ou des ents-femmes sont éaborés de manière à rester des énigmes. Tolkien ne donne de réponse à ces dernières ni dans ses romans, ni dans ses lettres. Dans le romans, ce statut d'énigme implique la non-omniscience du narrateur; dans les lettres personelles de Tolkien, considérer ces thèmes comme des énigmes revient à avoir un auteur non-omniscient qui ne ferait alors que rapporter l'histoire d'un monde ayant réellement existé.
Tolkien fait en réalité tout son possible pour ne pas tirer toutes les ficelles et donner une vie autonome à Arda.   

Hors ligne Glorfindel

  • Conseil de modération
  • ******
  • Messages: 1686
    • Voir le profil
Re : Les Ents femmes
« Réponse #14 le: 06 novembre, 2006, 18:20:57 »
Au dela d'une vie autonome à Arda, n'oublions pas que l'un des buts avoués de Tolkien était de créer une mythologie propre à l'angleterre. Donc il faut alors que l'auteur soit non-omniscient et qu'il subsiste des énigmes, voir même parfois des incohérence

En fait il suffit de penser aux différents mythes celtes, nordiques, grecs, etc... Comme les mêmes histoires sont racontées de millions de fois de façon verbale, car c'est ça la tradition du conteur, il existe des versions d'un même mythe et certains mythes concernant le même personnage son légérement incohérent. Tolkien a réussi à reproduire cela d'une façon phénoménale.

C'est pour ça que Fangorn dit lui même que les Ents hommes ne savent pas ce que sont devenues les Ents femmes.
Modérateur des Forums

 

Discussions liées

  Titre / Démarré par Réponses Dernier message
11 Réponses
4517 Vues
Dernier message 28 août, 2006, 22:53:35
par shadowfax
60 Réponses
12145 Vues
Dernier message 22 juin, 2005, 21:43:25
par Glorfindel
50 Réponses
18092 Vues
Dernier message 15 mars, 2006, 17:47:33
par Achaiah