Auteur Sujet: Pourquoi Tolkien a-t-il imaginé une communauté?  (Lu 2000 fois)

Hors ligne Luthien

  • Ex-conseiller
  • ***
  • Messages: 265
  • Princesse de Doriath
    • Voir le profil
    • Mon skyblog...
Pourquoi Tolkien a-t-il imaginé une communauté?
« le: 15 avril, 2004, 01:58:20 »
Gandalf Le Gris a dit:

- Pourquoi a t-on désigné une communauté de neuf Marcheurs ?
- Pourquoi les a t-on choisi? Quelles qualités apporte chacun d'entre eux ? En quoi sont-ils indispensables à la quête ? Que représente chacun d'entre eux, inviduellement et collectivement ?
- Pourquoi avoir fondé une Communauté pour la briser au début des Deux Tours ?

Shadowfax a dit:

- on en a désigner 9 pour faire face aux 9 chevaliers noirs de sauron
-ils ont été choisi deja, pour représenter chaque race de la terre du milieu, hommes, elfes, nains, semi-hommes. ensuite, pour leur courage, leur bravoure, leurs aptitudes au combat. parce que certains n'avaient pas le choix (sam, frodon), parce que "c'était sur leur chemin" (aragorn, boromir), parce qu'ils s'en sont fait une quete personnelle (gandalf), pour se prouver qqch et par amitié (pippin, merry), legolas, parce que si lanneau n'est pas détruit, son 'royaume' disparaitrait, qu'il est le plus intrépide et gimli pour prouver que les nains sont tout aussi capables que les elfes et parce qu'il a eu pitié de frodon(?)
-la caummunauté a été fondée pour protéger frodon. au début des 2 tours, frodon décide seul, de se séparer de la communauté. ensuite, sam le suit. merry et pippin sont enlevés, boromir meurt et aragorn, gimli et legolas partent a leur trousse. la communauté s'est donc dissoute d'elle meme, il ny a pas eu d'accord signé entre les membres pour le dire. elle avait accomplit son role.

voila mon humble avis sur ces questions

Gandalf Le Gris a dit:

Pensez à vous intéresser à la "symbolique" de la Communauté et à ses rapports avec l'Histoire et la Mission.

Elanor a dit:

Je pense que la Communauté, qui unit différents peuples qui ne s'entendent pas forcément bien (Nains et Elfes), a permis de faire avancer l'aventure et en s'associant, ils ont réussi de grands exploits. L'important était qu'ils combattaient contre le même personnage (Sauron et le "Mal" ensemble et cela pourrait confirmer le proverbe : "l'union fait la force". On pourrait faire le rapprochement avec la situation de la seconde guerre mondiale : les pays se sont tous assemblés contre cette puissance qui tentait, comme Sauron, de tout gouverner...Je ne sais pas si c'est véridique mais je pense que cela a peut-être une signification...

tribalsquare a dit:

Je ne suis pas sûr mais je pense que Tolkien a créé cette communauté car il sentait à travers ses expériences (1ère GM etc..) que le monde se dissoudait. Vu qu'il savait que son oeuvre aurait un succès assez imposant, il a voulu faire passer de nombreux messages et ici l'alliance possible de tous les peuples, pour combattre le MAl.

Cela peut paraître assez utopique mais j'ai une question.

= Qui vous dit que tous les criminels et autres mal faisant n'agissent pas selon le désir d'une force (tel l'anneau das le SDA) ????

Elanor a dit:

Pour donner un exemple plus approfondi au sujet de ce que j'ai dit à propos de "l'union fait la force", lors de la première guerre mondiale, toutes les classes sociales se sont rendues au front et étaient "égales", tout comme tous les "bons" peuples sont représentés dans la communauté...Je ne sais si ça peut apporter quelque chose d'intéressant...

Luthien a dit:

Pour les neuf membres de la compagnie et sur leur apport, je dirai:

Aragorn: selon moi, il apporte l'espoir et la protection à la Communauté...Il est aussi un guide pour ses compagnons

Boromir: il serait là, je pense, pour montrer la puissance des Hommes mais aussi pour montrer que même lui, puissant Seigneur de Gondor, est tenté par l'Anneau mais que malgré tout, c'est l'amour et l'amitié qui vont le libérer (il est mort en voulant sauver Merry et Pippin)

Gandalf: il est le sage du groupe et il nous apprend tout au long du récit que la sagesse, c'est laisser les autres faire leur choix sans intervenir. Il est aussi là pour rallumer l'espoir dans le coeur des Hommes

Frodon: il est là pour montrer que le tout n'est pas d'être un grand guerrier ou un érudit pour sauver le monde, mais de savoir rester humain

Legolas: il est un peu les yeux et les oreilles de la Communauté puisque, étant elfe, il est censé être le premier à voir et entendre les choses. Sa présence est surtout là, je crois, pour mettre en valeur la tolérance raciale (grâce à son amitié avec Gimli)

Gimli: même chose que pour Legolas en ce qui concerne la tolérance raciale.

Merry, Pippin et Sam: ils sont là pour mettre en valeur l'amitié et l'amour, tous à des niveaux plus ou moins différents.


Je ne pense pas que la Communauté est vraiment brisée au début des Deux Tours, ni plus tard d'ailleurs... du moins, pas symboliquement.
En effet, même séparés (par la distance ou par la mort) ils continue de se protéger les uns les autres ainsi que ce qui est cher aux yeux de leurs compagnons. Ainsi, même à la fin du Retour du Roi, le Roi Elessar décrète qu'aucune grandes gens n'a le droit de traverser la Comté ou d'y mettre les pieds (Les Hobbits ayant peur que certains utilisent leur force pour détruire ce qui leur est cher:la Comté)

En ce qui concerne la création d'une communauté, je pense que Tolkien a voulu mettre en évidence que c'est une entraide entre les différents groupes sociaux et les différentes races qui permettra la victoire.
Tout comme Elanor, je pense que l'idée principale ici est "l'union fait la force". De plus, ne dit-on pas qu'il faut "diviser pour mieux règner"? Donc, ce serait en effet pour montrer que c'est ensemble que nous arriverons à accomplir les plus belles choses. C'est une belle leçon de solidarité  

P.S: désolée si tout cela est un peu confus.

Gorpatch a dit:

Le mal à neuf serviteurs il faut donc neufs marcheurs pour le bien, mais la question qu'on peut se poser est pourquoi ce chiffre "9" et qu'est ce qu'il symbolise, au-delà de la communauté même.

Outre le symbole de l'union des peuples, il y a aussi dans la communauté l'union de personnes qui à force de vivres ensembles des expériences dures, vont apprendre à se connaître et à tenir les uns aux autres au-delà des différences.
Je rejoins un peu ce que dit Luthien :
Citer
Je ne pense pas que la Communauté est vraiment brisée au début des Deux Tours, ni plus tard d'ailleurs... du moins, pas symboliquement.
En effet, même séparés (par la distance ou par la mort) ils continue de se protéger les uns les autres ainsi que ce qui est cher aux yeux de leurs compagnons
La communauté en tant que groupe est dissoute mais leurs sentiments est resté et chacun des groupes sera porté par son désir d'auder les autres. Chacun des groupes est motivé par l'importance de faire ce qu'il faut pour protéger les autres.


-Le choix de Frodon s'étend au delà de Frodon lui-même, c'était avant lui le choix de Bilbon : c'est ne longue histoire qui se prolonge. Frodon ressemble à Bilbon. Ils ont été choisit par le destin, leur nature profonde, l'anneau, et la clairvoyance de Gandalf, le tout combiné !

-Les trois autres hobbits et particulièrement Sam, se sont en quelque sorte choisit eux-même le jour où il ont décidés d'aider Frodon : c'est le choix de l'amitié fidèle.

-Sam veille sur Frodon en permanance et son affection pour Frodon sera sa force : Gandalf se réjouis d'apprendre que Frodon n'est pas parti seul pour la Moria, il sait que le pouvoir de l'anneau est grand et qu'une aide sera nécessaire à Frodon

-Merry et Peppin semble au niveau de la communauté, n'être là que par amitié et même ont le sentiment d'avoir été un fardeau pour les autres. Ceci dit même leur "maladresse" à un sens : ils sont "bonenfants" et attirent la sympathie :
le hobbit d'une manière générale, dans sa nature, représente la joie de vivre et la paix : cette paix qu'il faut préserver et protéger !
Mais c'est surtout après la dissolution que leur présence prend pleinement son sens et Gandalf dit d'eux : "Leur venue a été semblable à la chute de petites pierres qui entraine une avalanche en montagnes." ( belle image, non ? )

-Legolas et Gimli représente les peuples de grandes différences que le temps et l'histoire ont séparés et qui s'unissent à nouveau dans un même but.

-Legolas peut mettre ses talents d'elfe au service de la communauté : l'oeil et l'oreille, le reflexe de tir, aussi. Il représente une part de la sagesse elfique et a souvent plus de recul que les autres face aux choses.

-Gimli est un guerrier et sa robustesse est un atout mais même ce rude personnage sera touché par les sentiments. L'amitié et l'amour.

-Boromir réprésente le noble guerrier. On a pu voir déjà les méfaits de l'anneau sur des être moins solides. Mais que l'anneau corrompe un hommes d'apparence si fort démontre à quel point la véritable force n'est pas où on pourrait le penser : La faiblesse est dans le désir, la force dans l'amitié, parce qu'à la dissolution, il meurt en noble guerrier en protégeant ceux qu'il affectionne.

- Gandalf est le guide, celui qui relie les gens il va quiter la communauté plus tôt mais c'est pour mieux revenir après : plus fort, force blanche face à la noirceur des ténèbres.

-Aragorn est une autre forme de guide et de protecteur. Il apprend des choses sur lui même à travers chacun des membres de la communauté, ce qui marque le début de son parcours et l'aidera à assumer son futur rôle de meneur. Le départ prématuré de Gandalf en est une étape importante.


( Et là, je crois qu'il faut que je m'arrête sinon ça va faire beaucoup... )

Luthien a dit:

Citer
Gorpatch a dit:

Le mal à neuf serviteurs il faut donc neufs marcheurs pour le bien, mais la question qu'on peut se poser est pourquoi ce chiffre "9" et qu'est ce qu'il symbolise, au-delà de la communauté même.
Pour le symbolisme du chiffre 9, on voit qu'il était très importants de part les livres ou les superstitions (Les 9 vies d'un chat,...)
Voilà donc ce que j'ai à propos de ce chiffre, au cas où ça pourrait aider:
Citer
- c'est le chiffre de la patience, de la méditation.
- A la fin du cycle, le 9 est une phase de purification avant d'entrer dans le cycle suivant.
- il est le nombre de l'harmonie, il représente l'inspiration et la perfection des idées.
- Il est, selon Etchegoyen, l'expression de "la puissance du Saint Esprit".
- il symbolise la plénitude des dons, la récompense des épreuves. Le neuf est souvent considéré comme le nombre de l'initié.
- C'est le symbole de la création et de la vie en tant que rythme, imbrication et développement.
- En tant que produit de 3 x 3 , il est l'expression de la perfection, le symbole de la puissance virile, en plus d'être associé au couple.
- Neuf est le nombre de celui qui accomplit la volonté divine. Selon la kabbale, c'est aussi le chiffre de l'accomplissement.
- Les francs-maçons en ont fait le nombre éternel de l'immortalité humaine.
- Étant le dernier nombre simple, il est le nombre de finalisation ou de finition; c'est donc le plus complexe, qui marque le plein épanouissement de la série numérique.
- Ce chiffre était considéré comme sacré en Égypte et en Grèce.
- Nombre de l'homme, en tant que symbole numéral de sa gestation (neuf mois).
- Nombre symbolisant les choses terrestres et nocturnes, pour les Aztèques. C'était le chiffre des sorciers et des ténèbres. C'était aussi le chiffre des rites de passage: lors des initiations, les prêtres menacent neuf fois les jeunes gens avec une pipe qu'ils leur font fumer, ce qui signe leur entrée dans le monde adulte.
- Pour les Maya, le soleil «nocture» devait descendre quatre marches jusqu'au nadir (qui était la cinquième marche) et quatre autres pour remonter, soit neuf marches en tout. Ce qui signifie que neuf et cinq étaient associés à la nuit. Chaque marche était assignée à un dieu et les neuf dieux qui gouvernaient le monde inférieur sont figurés autour de la crypte de la pyramide de Palenque.
- C'est le nombre de la hiérarchie, représenté par les neuf choeurs des Anges.
- il représente les trois manifestations divines dans les trois plans: monde de l'esprit, monde de l'âme, monde de la matière, ce qui donne une triple manifestation de la Trinité (3 x 3).
- il est le symbole de la multitude, et d'après Parménide, il concerne les choses absolues et est le symbole de la totalité de l'être.
- Dans la mythologie grecque les neuf muses représentaient, par les sciences et les arts, la somme des connaissances humaines.
- Du fait que le neuf a la curieuse propriété de toujours se reproduire lui-même lorsqu'on le multiplie par tout autre nombre, il symbolise la matière ne pouvant être détruite.
- Pour les Hébreux il était le symbole de la vérité.
- Pour les taoïstes, neuf est un symbole de totalité.
- C'est un nombre favorable, associé à l'éternité.
On retrouve également des références au chiffre 9 dans la Bible, je vous met celle-ci ici:
Citer
- Cloué en croix, Jésus-Christ expire à la neuvième heure.
- Jésus apparaît neuf fois à ses disciples et apôtres après sa résurrection.
- Les neuf dons de l'Esprit de Dieu énumérés par Saint Paul: sagesse, science, foi, don de guérisons, opérer des miracles, prophétie, discernement, parler en langue et le don de les interpréter. Saint Paul énumère aussi neuf fruits de l'Esprit: charité, joie, paix, longanimité, serviabilité, bonté, confiance dans les autres, douceur, maîtrise de soi.
- Le lit d'Og, roi de Bashân, incarnation du diable, était de neuf coudées.
- Osée, fils d'Ela, régna neuf ans sur Israël à Samarie.
On peut également trouver, à propos du chiffre 9, ceci:
Citer
- Les neuf choeurs des Anges:
1.Séraphins, anges d'amour et de lumière;
2.Chérubins, anges de sagesse et d'intelligence;
3.Trônes, anges de force et de vie;
4.Dominations, anges de liberté;
5.Principautés, anges d'éternité et de mémoire;
6.Puissances, anges de sainteté;
7.Vertus, anges d'humilité;
8.Archanges, ayant pour attribut la justice;
9.Anges ordinaires, auxquels on attribue l'innocence.
- Deucalion, le Noé grec, navigue pendant 9 jours sur le vaisseau qu'il a construit sur l'ordre des dieux.
- Pour Hésiode, la Terre était séparée du Ciel par une distance de neuf jours et neuf nuits et de l'enfer aussi par neuf jours et nuits.
- Dans la mythologie grecque, le neuf était consacré à la «musique des sphères».
- Dans de nombreux textes taoïstes, le terme Chiu-Kung (qui signifie «neuf palais») désigne les neuf organes physiques habités par des divinités, à savoir le coeur, les reins, le foie, les poumons, la rate, le vésicule biliaire, l'intestin grêle, le côlon et la vessie. Mais l'école de l'Hygiène des divinités intérieures enseigne aussi que le cerveau humain se divise en neuf palais, habités chacun par une divinité différente.
- Certaines tribus indiennes d'Amérique du Nord avaient ce qu'ils appellaient des animaux totem. Chaque humain était relié en effet à neuf animaux qui l'accompagnaient sur son chemin de vie et qui lui donnaient des capacités et des talents. Chaque animal enseignait la sagesse de l'une des sept directions: Est, Ouest, Nord, Sud, bas, haut, et intérieur.
- Les 9 Filles de Belenos du druidisme: Ogia - virginité, Glania - pureté, Karantia - charité, Uxellia - noblesse, Viriona - vérité, Aventia - droiture, Dagia - bonté, Lania - plénitude, et Lovania - joie
- Le neuf se retrouve souvent dans les superstitions, comme par exemple, neuf grains de sel conjurent le mauvais sort. Et celui qui veut se marier dans l'année sautera neuf fois par-dessus un feu de la Saint Jean ou bien sautera neuf feux différents. La tradition veut que le noyé revienne à la surface de l'eau au bout de neuf jours.
- Orphisme définit neuf aspects symboliques de l'univers divisés en 3 triades: la nuit, le ciel et le temps; l'éther, la lumière et les astres; le soleil, la lune et la nature
- Le 9 était le monogramme sacré de la déesse Lune, Bolon Tiku des Mayas.
- Dans le brahmanisme, Vichnou s'incarne en neuf avatars pour se sacrifier au salut des hommes.
- Le nombre 9 possède une particularité intéressante. Si nous le multiplions par n'importe quel autre nombre et que nous additionnons les chiffres qui composent la réponse, la somme sera toujours égale à 9, excepté pour la multiplication par zéro.
Voilà, j'ai mis tout ceci au cas où ça pourrait vous aider dans vos interprétations pour la communauté des 9.
Si ça ne vous aide pas, désolée de vous avoir dérangé avec tout ça  

Namarië,

Luthien

faery a dit:

Bon mon avis aura le mérite d'être simple:
Je pense que Tolkien a volontairement réunis un "élu" de chaque race, Gimli pour les nains, Legolas pour les elfes, Gandalf pour les Istaris, Boromoir pour les hommes, Aragorn pour les Dùnedains et Frodon pour les Hobbits (oui je sais que c'est pas le seul, mais c'est lui le porteur)le tout unis qu'il s'apprécie ou non( reference à Legolas et Gilmi, qui finissent quand même par s'apprécier et devenir d'excellents amis)pour lutter contre le mal!
M'voilà!

Estel a dit:

Aragorn etant mon personnage préféré comme beaucoup j'ai eu de looogues reflexions sur lui et un jour l'idée m'a traversé l'esprit qu'Aragorn accompagne et protège frodon car l'anneau,meme s'il ne le revendique pas est un peu SON anneau(affiliation a isildur...).Il veut également en se joignant a frodon faire ce qu'Isildur n'a pas pu faire, detruire l'Anneau et rendre leur force et leur honneur aux hommes.

Nazgul Lord a dit:

ma foi ! chaque personnage a eu son utilité même ceux qui a priori n'en avaient pas (Pippin et Merry). Il me semble d'ailleurs avoir une griffe de la destinée au moment de la formation de la Communauté :
Frodon comme le dit gandalf dans le film était destiné à avoir l'anneau et comme le dit galadriel si lui ne réussit pas personne ne pourra : l'anneau devait être son fardeau et seul lui pouvait accomplir la Quête.
De ce fait Sam apparaît comme le soutien fourni par le destin à Frodon puisqu'il apparaît comme une évidence à la fin du 1er livre que c'est Sam qui doit le suivre : lui le serviteur fidèle.
Et nos 2 hobbits farceurs ? Au départ ils n'auraient pas du partir (Elrond) mais Gandalf insistant ils sont partis. Là aussi, ils semblaient être inutiles mais si on y voit un nouveau coup du destin : la prophétie de Glorfindel .. et si !
Bon Gandalf je passe
Aragorn eest lui aussi destiné a devenir le roi et pour cela il doit accompagner la communauté, ses aventures étant son chemin initiatique et la preuve finale qu'il doit être le roi (armée des morts, porte noire, maisons de guérison).
Boromir lui est celui qui devait inévitablement rompre la Communauté car on sait que cela devrait se faire (choix du chemin). Sa fierté et l'amour de son peuple l'a perdu, à l'opposé d'Aragorn, qui d'ailleurs le complète parfaitement (intendant/roi, belliqueux/pacifique, impulsif/calme, etc)
Enfin Gimli et Legolas sont les guerriers, les représentants de leur race et la communauté n'aurait eu aucun sens sans eux

Bon évidemment mon interprétation peut être fausse!

Ancalimë a dit:

Pourquoi Tolkien a t-il crée une Communauté ???

Je dirais tout d'abord ; pour créer une alliance contre le Mal.
L'Union est l'idée directrice de
toute l'oeuvre de Tolkien, sans cesse les peuples s'allient pour combattre et lorsque que
quelqu'un part seul combattre, malgré tout le courage dont il fait preuve, il ne gagne jamais
( Fëanor et Fingolfin par exemple ) même Beren et Luthien, qui paraissent seuls au milieu du
royaume de Morgoth, sont aidés, par les Aigles par exemple. Il semblerait que tout au long de
son récit, Tolkien veuille nous transmettre ce message : l'Union fait la force. Il semble donc
logique qu'il ait crée une Communauté, une Alliance, pour combattre le Mal.
Ensuite ce qu'il y a de frappant dans la Communauté c'est que tout le monde y est différent,
chacun a son rôle propre, ses qualités et ses défauts, une chose dans laquelle il exile, une autre
dans laquelle il est moins bon. Ce qui permet à tout le monde de se compléter. pour ma part,
j'ai l'impression que Tolkien a crée une Communauté, pour réunir tous les êtres le plus
différents de la TDM, pour qu'ensemble ils montrent le meilleur d'eux-mêmes et que l'alliance
de toutes ces qualités réussisse à sauver le monde.... Ca me rappelle la création du monde, les
Ainurs chantaient tout d'abord seuls, chacun dans leur coin, leur musique était certes belle,
mais pas extraordinaire, et lorsqu'Illuvatar leur a proposé de chanter tous ensemble, ils y ont
tous mis le meilleur d'eux mêmes, ce qui a abouti a un chant magnifique qui a crée le monde...
c'est un phénomène semblable je pense, pour la Communauté. Elle réunit tous les talents du
monde, comme si le monde entier s'était levé contre Sauron.

Pourquoi après avoir crée une Communauté, Tolkien l'a t-il brisée ?

Pour moi la Communauté n'est pas brisée à la fin de la Communauté de l'Anneau, ni à la fin du Retour du Roi, chacun fait ses choix, et part là où il pense qu'il sera le plus utile. La Communauté n'est pas brisée, bien au contraire, elle fonctionne toujours ensemble, chacun a constemment à l'esprit ce que fait l'autre et fait ce qu'il peut pour lui venir en aide. Ils sont simplement séparé par l'espace. Je dirais même que la Communauté accomplit mieux son rôle d'" Alliance contre Sauron " en étant séparé, car son rayon d'action est plus large. C'est comme une toile d'araignée sans cesse en connecxion qui se tisse autour de Sauron.

Enfin, voilà mon avis... J'espères que je n'ai pas été trop compliquée...

Forfirith a dit:

*se décide enfin à repondre à un sujet où il faut réflechir*

- Neuf Marcheurs, le 9 est un chiffre assez fétiche...Il correspond aux 9 Nazgûl.

- Chacun des 9 represente une qualité, une race...
Aragorn : il est de sang royal, le descendant de celui qui posséda l'Anneau le premier après Sauron. Il est morceau réflechi et "caché" de la Communauté.
Boromir : il représente le Gondor, nation faiblissante, mais de sang numénoréen. Il est le morceau faible, celui qui represente le désir et la corruption, mais aussi la faiblesse et l'amitié (son dévouement à la fin pour Merry et Pippin)
Gandalf : il est le Maia. Il les guide avec sa sagesse et ses conseils... Il est l'élément stabilisant de la Communauté.
Legolas : il represente les Elfes. Il vientde Mirkwood qui est empreinte par la malignité de Dol Guldur. De plus il est de sang royal, sa présence est un symbole.
Gimli : il represente les Nains. de la lignée de Durin (enfin je crois bien..), il a vécu, ou plutot connu la quête de Bilbon. Il est l'élément "racial" à part.
Frodon : il est le Porteur de l'Anneau. Il represente l'anti-héros. Il est l'élèment à part caracteriellemnt. Il ne ressemble à aucune race en réalité... Et ainsi, il fait un penser à monsieur tout-le-monde.
Sam : il represente l'amitié et la fidélité. Il ets le compagnon de Frodon, toujours dans son ombre et pourtant un maillon immanquable à la chaine. Il ets le compagnon qui vous soutient lorsque vous faillissez.
Legolas & Gimli : ils symbolisent l'amitié impossible entre 2 races qui ne s'aiment pas depuis longtemps. Ils symbolisent le changement d'opinion et le respect.
Merry & Pippin : ils representent les Hobbits dans toutes leurs spledeurs.. Ce sont les touristes tombés dans une histoire bien au-dessus d'eux. Et ils vont s'arrnger pour être au bon niveau.. Ils dévoilent ce qu'il sont. Ils symbolisent la volonté et peu-etre aussi, les adolescents en général. Ceux qui découvrent que le monde n'est pas aussi rose qu'il le croyait...

- la Communauté a été rompue uniquement symboliquement..Les liens persistent (Legolas et Gimli, Merry et Pippin, Frodon et Sam) et meme, comme pour contredire cette idée de disparition de la Communauté, Gandalf est de retour!! Je pense que c'est uen maniere de montrer qu'ils seront toujours liés. La disparition de Boromir, montre que l'orgueil et le désir sont toujours punis. mias je pense que la sagesse, la pitié et l'amitié qu'il connaissait aussi sont ensuite passées tout simplement dans le personnage de Boromir.

Oups..Désolée j'ai été un peu longue...
Luthien, de retour sur les Archives, plus terrible que jamais!!! Lol

Hors ligne Dalian

  • Ex-conseiller
  • ****
  • Messages: 848
    • Voir le profil
Pourquoi Tolkien a-t-il imaginé une communauté?
« Réponse #1 le: 03 avril, 2005, 10:58:14 »
- Pourquoi a t-on désigné une communauté de neuf Marcheurs ?
Comme nombreux ici l'ont dit, l'union est symbolique, elle va appeler aux alliances par la suite entre les peuples. Le Conseil d'Elrond va réunir des représentants de chaque Race pour prendre une décision d'importance, comment contrer Sauron. Si l'Anneau est le facteur essentiel qui nourrit les discussions lors de ce Conseil, tous se sont avant tout aperçu d'une chose, le Retour de l'ombre du Mordor. Sauron et ses neufs Spectres cherchent l'Anneau. Le Conseil le possède ou en tout cas Frodon. Et Imladris la Cité Refuge demeure une épine dans le pied du Ténébreux qui ne peut franchir son Gué mais l'Anneau doit être détruit, alors toutes les Races veulent être présentes dans la Communauté envoyé pour sauver la Terre du Milieu.
Neuf Marcheurs oui le mot marcheurs convient aussi très bien car la quête est une épreuve. Dans cette épreuve tous devont restés soudés. Sur le chiffre "9", les infromattions données sont bien assez complètes.
- Pourquoi les a t-on choisi?Quelles qualités apporte chacun d'entre eux ? En quoi sont-ils indispensables à la quête ? Que représente chacun d'entre eux, inviduellement et collectivement ?
Ils ont tous été appelés dans les différentes contrées des Peuples Libres à venir, et ont du choisir un représentant.
Frodon et ses compagnons Hobbits sont présents car ils furent contraints de fuir la Comté. Merry et Pippin par amitié pour Frodon, Sam dévoué à son Maître avait hâte à voir des Elfes et parcourir la Terre du Milieu et Frodon apr son devoir de porteur et protecteur de l'Anneau. La phrase que Boromir a entendu, la prophétie du Semi Homme et de la Lame Brisée, a obligé Denethor a l'envoyer lui en qui son père avait entière confiance et non Faramir le fils détesté. La présence des Hommes du Gondor veut marquer la présence de la Lignée d'Anarion. Aragorn pour l'Arthedain et l'Arnor le Royaume du Nord détruit, il se joint à la Communauté de son fait et sa place est là car Grands Pas a déja défendu les Hobbits à Bree, au Mont Venteux, au Gué de Bruinen, il veut continuer à le faire. Gandalf se sent un instinct paternel pour Frodon et les autres Hobbits, il se doit en tant que Maia de se dresser comme pilier de la Communauté, c'est l'adversaire du Roi Sorcier, l'esprit clairvoyant de la Communauté. Pour Gimli et Legolas tout a été dit précédemment.
- Pourquoi avoir fondé une Communauté pour la briser au début des Deux Tours ?
La Communauté n'a pas été brisée, elle a connut une cission dû à des conflits dans le groupe mais la promptitude de Boromir à s'excuser pour son comportement inspiré par son désir de pouvoir, la volonté de Gandalf à "se sacrifier" dans la Moria et a combattre puis vaincre le Balrog ne sont pas les éléments d'une rupture quelconque. Du Bien en est ressorti à la fin, car les membres survivants sont plus soudés les uns aux autres. Aragorn, Gimli et Legolas vont à la poursuite des Orques qui ont capturés Merry et Pippin car ils ne puevent les abandonner à leur sort. Le choix d'Aragorn est aussi motivé par la mort de Boromir qu'il ne veut pas voir comme inutile et son destin à lui est lié à Minas Tirith et au Gondor. Frodon et Sam restent liés car ils croient la Communauté disloquée et n'ont plus qu'un but celui qui leur a été assigné:
détruire l'Anneau. Pourtant ils songent toujours à leurs compagnons, la symbolique même de l'amitié. De même lorsqu'Aragorn, Gimli, Legolas, Gandalf et les deux autresHobbits se rejoignent, ils pensent à Frodon et Sam et gardent espoir. Le lieu où la Communauté se "sépare" est aussi providentiel: l'Anduin qui séparent l'Est et l'Ouest, la rivière  est une frontière mais même par delà les frontières les rêves ne disparaissent pas et les liens ne sont pas brisés.


 

Hors ligne Luthien

  • Ex-conseiller
  • ***
  • Messages: 265
  • Princesse de Doriath
    • Voir le profil
    • Mon skyblog...
Re : Pourquoi Tolkien a-t-il imaginé une communauté?
« Réponse #2 le: 18 mars, 2006, 19:45:55 »
Juste pour relancer un chtit peu le débat...  ;)

Pour la question "Pourquoi avoir fondé une Communauté pour la briser au début des Deux Tours ?", ne croyez-vous pas que, pour que chacun des héros puisse se dépasser et découvrir leur faiblesse et leur limite (donc se connaître mieux soi-même et, grâce à cela, être plus fort pour résister à l'Ennemi), il FAUT que la communauté se brise?

J'entends par là que celle-ci se brise lors de la chute de Gandalf dans la Moria. Il s'agit d'un moment crucial pour toute la compagnie qui sera amenée à faire des choix par elle-même. Frodon devra se dépasser et décider de partir. Que se serait-il passé si Gandalf était sorti avec eux de la Moria? Auraient-ils continué la route vers l'Orodruin tous ensembles? Et si oui, comment seraient-ils arrivés à leur but sans se faire repérer?

Gandalf est un peu le mentor du groupe, celui sur lequel tout le monde s'appuie. Les autres sont ses élèves. Hors, pour que l'élève puisse un jour atteindre, voir surpasser, le maître, il faut, à un moment ou à un autre, qu'il continue seul son apprentissage.

Qu'en pensez-vous?
J'attends vos réactions!  :D
Luthien, de retour sur les Archives, plus terrible que jamais!!! Lol

 

Discussions liées

  Titre / Démarré par Réponses Dernier message
14 Réponses
3676 Vues
Dernier message 09 avril, 2005, 19:34:40
par Galadriel
1 Réponses
2158 Vues
Dernier message 06 septembre, 2005, 09:53:19
par Esmeralda Brandytook
14 Réponses
4353 Vues
Dernier message 16 mars, 2010, 22:41:16
par Turin