Auteur Sujet: La démocratie  (Lu 5263 fois)

Hors ligne Eleglin

  • Conseil d'administration
  • ******
  • Messages: 3731
    • Voir le profil
    • Les Archives de Gondor
La démocratie
« le: 03 mars, 2006, 13:25:23 »
  • Que représente pour vous cette notion, ce système ?
  • Quels seraient les caractéristiques nécessaires pour qu'un tel système puisse être qualifié de démocratie ?
  • Avez-vous des exemples de systèmes démocratiques ?

Hors ligne Folken

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 41
    • Voir le profil
Re : La démocratie
« Réponse #1 le: 18 mars, 2006, 01:24:56 »
Ca c'est philosopgique et vachement d'actualité.  Je n'estime pourtant pas avoir les connaissances nécessaires pour répondre à tes questions vieux.


Ce système ne représente rien pour moi. Je vis dedans depuis tout petit, et m'aperçois que l'on regarde les autres systèmes avec un regard hautain. A croire qu'une dictature, c'est devenu impensable. Il y a peu je le pensais encore. Mais depuis le débarquement des USa en Irak, je me suis dit que tous les pays n'étaient peut être pas prêt pour ça.

Et quand je regarde la notion de démocratie chez certains de nos concitoyens ou politiques... Je me dis que finalement, au moins avec une dictature, les choses seraient claires.

D'une part on a un gouvernement qui fait ce qu'il peut pour éviter de trop demander son avis au parlement quand il veut passer une loi et d'autre part, on a des syndicats étudiants (UNEF) ou non (CNT) qui vous proposent des débats démocratiques où vous n'avez le droit de parler que si vous avez le même avis. Sinon, on vous jette des cannettes à la face ou on vous jette de l'amphi. La démocratie peut trembler.

Pour moi démocratie = paix. Et en fait, la plupart des gens (en France comme dans pas mal d'autres pays) préfèrent imposer leur point de vue par la force et la violence... C'est pour ça que je me dis que la démocratie est plutôt une illusion, une utopie. La démocratie est un susyème pacifiste. Malheureusement, quand je regarde les gens qui défilent en tête des cortèges ces jours ci dans la rue, je ne vois que des barbares prêts à vous égorger si vous contredites leurs arguments. Et ces gens là disent défendre la démocratie ... Je rie .... jaune. Dans mes fantasmes les plus sombres, je répondrais à cette deuxième question que pour qu'une démocratie marche, il faudrait exécuter tous ceux qui la menace... Ce serait fasciste aussi. Au final, nous serions tous des fascistes en puissance ? :o

Des exemples de systèmes démocratiques ? Ben non...même Athènes je ne te le citerai pas... ils exécutaient les gens qui ne pensaient pas comme la majorité  :D

Hors ligne Dana

  • Membre actif
  • **
  • Messages: 166
  • Federal Burault of Moderating
    • Voir le profil
Re : La démocratie
« Réponse #2 le: 19 mars, 2006, 09:07:03 »
Mon cher Folken, rejoint-moi dans les rangs fascistes alors.

Pas plus tard que jeudi j'étais à une AG à ma fac pour voter contre le blocage de ma fac et ça c'est terminée en émeute (pour ceux qui le connaissent Jacopo/Astaldo est encore à l'hôpital jusqu'à mercredi), car la démocratie des uns ne satisfait pas les oreilles des autres.

On nous promettait un simple vote, mais après il a été question d'un débat d'une heure, puis il a fallut voter pour l'ordre du jour, puis voter pour la façon de voter...
Ensuite débat, on prend un type contre le blocage, on lui donne 5 minutes sous les insultes et les huées. Ensuite le partisan du pour qui en prend autant qu'il veut avec un discours bien préparé et qui parle de tout sauf du blocage (CPE c'est la précarité, démission du gouvernement, la fac ça représente un avenir flou, le CPE c'est la misère demain et gna gna gna).

Ensuite comptage, on fait parquer les deux camps comme des prisonniers de guerre, en ligne, assis par terre et on compte. Pour le "contre" ça prend 30 minutes et personne n'est sûr du chiffre, on a même expulsé des votants pour un prétexte naze (pas assis). Par contre pour le "pour" ça demande 10 minutes, un seul compteur et on trouve pile poil dix gonzes de plus que les contres.

Après le membre dont je vous ait parlé à voulu prendre la parole avec un ami mais on leur a coupé le micro et ont les a propre jeté par terre, et après ça s'est battu. En une heure j'ai été qualifiée de sale pute bourgeoise, de fasciste, de capitaliste, d'élément de la précarité et de petite bourge.


Désolé pour ce petit hors-sujet mais voilà où on en arrive pour des conneries, à savoir bloquer une fac de campagne sans importance et dont la "gloire" s'est ternie depuis les réformes LMD ; on en arrive à ce qu'un garçon très doux et très poli en vienne  à se faire rouer de coups pour avoir demandé plus de clarté dans les votes.

La démocratie a atteint ses limites, selon moi. A présent que chaque individu jouit de plus de libertés qu'une communauté tout fout le camp, dès qu'un pèquenot a une idée sympa il se lance et gare à l'Etat si il réprime. De toute manière maintenant tout est stigmatisé, l'Etat n'est qu'un pouvoir totalitaire, les CRS des SS, les flics des bourreaux, les RG des barbouzes et les patrons des requins aux dents longues tous sans exceptions. On s'approche de plus en plus de l'anarchie partielle, car une anarchie totale est impossible à appliquer dans une société moderne, à cause de trop de laxisme, à cause d'une tolérance couarde et la démultiplication des interlocuteurs pour tout et rien.

La démocratie est un système viable, mais la société ou peut-être la République actuelle l'ont dénaturée de façon irrémédiable. Soit l'Etat actuel, ou celui à venir, remet de l'ordre dans ses affaires ou alors l'avenir verra une période de profonde agitation pour aboutir à une nouvelle ère après al chute de notre République.
Mais... oukilé Mulder ? Muuuuuldeeeer ?

Hors ligne Folken

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 41
    • Voir le profil
Re : La démocratie
« Réponse #3 le: 20 mars, 2006, 23:36:18 »
C'est vrai : que répondre à des gens qui vous traitent de fascistes tout celà parce que vous n'avez pas la même vision qu'eux ? Et c'est cette attitude déplorable qui est la base du mouvement de blocage des universités. Avec des gens comme ça on a pas besoin de dictateurs fascistes. Ils en sont ...et en puissance.

Autre exemple dans la lignée de la limite de la démocratie : demain on va voter. Elections étudiantes au CROUS. L'unef a ordonné qu'on boycotte le vote. Il faut qu'on soit des milliers à se présenter devant le scrutin et mettre des bulletins inter'asso (ou voter contre le syndicat boycotteur) pour leur montrer ce qu'est la vraie démocratie.

Hors ligne Dana

  • Membre actif
  • **
  • Messages: 166
  • Federal Burault of Moderating
    • Voir le profil
Re : La démocratie
« Réponse #4 le: 21 mars, 2006, 13:10:14 »
Dans ma fac le mouvement unifié comme on le voyait s'essoufle et on comence à voir chacun faire sa popote interne. Les anarchistes caillassent les bâtiments, les communistes bloquent les issues, les autogestionnaires brûlent les dossiers d'inscription aux exams et les socialistes font peine organisant un sitting de protestation contre la violence.

Si on en arrive là c'est uniquement leur faute, le gouvernement n'a jamais refué de dialoguer mais ça cassait le mythe de mai 68, alors on prend les gens en otage, on bloque les facs, et on les oblige à assister à des AG interminables et souvent violentes sous prétextes que (même si on a voté contre) le débat est essentiel à la démocratie.

LCR, MJS, anarchistes, autogestionnaires et étudiants anti-CPE, tous pareils, tous criminels.
Mais... oukilé Mulder ? Muuuuuldeeeer ?

Hors ligne Eleglin

  • Conseil d'administration
  • ******
  • Messages: 3731
    • Voir le profil
    • Les Archives de Gondor
Re : La démocratie
« Réponse #5 le: 21 mars, 2007, 21:57:26 »
Citation de: wikipedia
La stochocratie, du grec kratein, «diriger» et stokhastikos «conjecturale, aléatoire», désigne le tirage au sort des gouvernants au niveau national ou local selon certaines formes de la démocratie athénienne. Le concept est parfois appelée lotocratie ou sortition (au Québec).

Pensez-vous que ce système résolverait certains problèmes actuels comme :
- le dégout de certains vis à vis des politiciens
- les magouilles et fausses promesses des élus ?

Hors ligne Tar-Daererein

  • Membre suprême
  • *****
  • Messages: 1479
    • Voir le profil
Re : La démocratie
« Réponse #6 le: 24 mars, 2007, 14:46:46 »
1) Le dégout de certain serait éffacé, mais un nouveau prendrai le pas.
Imaginez que nous tombions sur Le Pen, puis 5 ans après sur Buffet.
Quelle transition! :lol:
De plus les politiciens restent des politiciens, qu'on les tire au sort ou non.

2) Non, car pour que les politiciens soient dans la liste-des-politiciens-pouvant-être-tirés-au-sort, ils devraient promettre etc.
Les magouilles elles resteraient les mêmes, car c'est quand on est au pouvoir qu'elles apparaissent souvent.
Et puis j'ai bon espoir que les magouilles diminuent quelques peu avec Monsieur Sar.... . (comme ça utopique?)

De toutes façon je doute qu'un tel concept vienne en France pour germer, ou dans n'importe quel autre pays. :lol:
Vive les Archives!

Personnage RP: Anflast
Couleur RP: #0000FF

Hors ligne Olofántur

  • Membre vétéran
  • ***
  • Messages: 375
    • Voir le profil
    • Tolkiendil
Re : La démocratie
« Réponse #7 le: 24 mars, 2007, 15:30:53 »
'Twas in the Land of Willows that I heard th'unfathomed breath
Of the Horns of Ylmir calling - and shall hear them till my death.

(J.R.R. Tolkien)

Hors ligne Eleglin

  • Conseil d'administration
  • ******
  • Messages: 3731
    • Voir le profil
    • Les Archives de Gondor
Re : Re : La démocratie
« Réponse #8 le: 24 mars, 2007, 18:28:05 »
De plus les politiciens restent des politiciens, qu'on les tire au sort ou non.

2) Non, car pour que les politiciens soient dans la liste-des-politiciens-pouvant-être-tirés-au-sort, ils devraient promettre etc.
Les magouilles elles resteraient les mêmes, car c'est quand on est au pouvoir qu'elles apparaissent souvent.
Et puis j'ai bon espoir que les magouilles diminuent quelques peu avec Monsieur Sar.... . (comme ça utopique?)

De toutes façon je doute qu'un tel concept vienne en France pour germer, ou dans n'importe quel autre pays. :lol:
Le principe n'est pas de tirer au sort parmi une liste de politiciens, mais parti la liste des électeurs.
Donc, parmi des gens pour qui la politique n'est pas forcément un métier mais qui pourrait suivre une formation pour assurer ces fonctions.  :glasses:

M. Sar... a un drôle de rapport au pouvoir, étant donné qu'il mobilise une justice à deux vitesses lorsque sa famille est victime d'un fait divers (en l'occurence le vol d'une mobilette). Est-ce qu'on ferait un prélèvement d'ADN si le scooter du fils de Dupont est volé ? On le fait bien pour le fils de Sarkozy, mais pas pour M. Dupont : dans un sens, c'est une forme d'abus de pouvoir vu que l'argent du contribuable est dépensé pour le politicien mais pas pour le citoyen "lambda".
Comment se fait-il que Neuilly ne comporte pas le minimum légal de logements sociaux ? Le fait qu'il soit ministre et président de conseil général y est-il pour quelque chose ? Comment se fait-il qu'il cumule autant de mandats ? Et comment se fait-il que ses déplacements de candidat coincident si souvent avec ceux de ministre ?
Il est grand temps qu'il quitte la place Beauvau car cela en devient douteux...

Hors ligne Tar-Daererein

  • Membre suprême
  • *****
  • Messages: 1479
    • Voir le profil
Re : La démocratie
« Réponse #9 le: 26 mars, 2007, 11:17:39 »
Citer
M. Sar... a un drôle de rapport au pouvoir, étant donné qu'il mobilise une justice à deux vitesses lorsque sa famille est victime d'un fait divers (en l'occurence le vol d'une mobilette). Est-ce qu'on ferait un prélèvement d'ADN si le scooter du fils de Dupont est volé ? On le fait bien pour le fils de Sarkozy, mais pas pour M. Dupont : dans un sens, c'est une forme d'abus de pouvoir vu que l'argent du contribuable est dépensé pour le politicien mais pas pour le citoyen "lambda".

Je tiens à préciser qu'il c'est passé la même chose avec le fils d'une des concurentes directes de Mr Sar.... . :siffle:
Et qui n'a jamais aidé sa famille grâce à son métier?
Evidement, Mr Sar.... n'a pas un "petit " métier mais quand même! :p

Citer
Comment se fait-il que Neuilly ne comporte pas le minimum légal de logements sociaux ? Le fait qu'il soit ministre et président de conseil général y est-il pour quelque chose ? Comment se fait-il qu'il cumule autant de mandats ? Et comment se fait-il que ses déplacements de candidat coincident si souvent avec ceux de ministre ?

Pour le cumul des mandats, je ne vois pas où est le problème si ses différents métiers ne se chevauchent pas trop, je veux dire par là que "tout va bien" s'il ne s'aide pas d'un d'un de ces "métiers" pour l'aider dans un autre.
Vive les Archives!

Personnage RP: Anflast
Couleur RP: #0000FF

Hors ligne Eleglin

  • Conseil d'administration
  • ******
  • Messages: 3731
    • Voir le profil
    • Les Archives de Gondor
Re : La démocratie
« Réponse #10 le: 05 mai, 2007, 10:50:34 »
Autres questions :
Pensez-vous que les représentants du peuple sont élus/nommées pour :
* imposer des décisions / mesures / lois ?
* favoriser des dialogues et valider les compromis (ou trancher en cas d'échec du dialogue) par la loi ?

Hors ligne Glorfindel

  • Conseil de modération
  • ******
  • Messages: 1686
    • Voir le profil
Re : Re : La démocratie
« Réponse #11 le: 07 mai, 2007, 18:40:07 »
Citer
M. Sar... a un drôle de rapport au pouvoir, étant donné qu'il mobilise une justice à deux vitesses lorsque sa famille est victime d'un fait divers (en l'occurence le vol d'une mobilette). Est-ce qu'on ferait un prélèvement d'ADN si le scooter du fils de Dupont est volé ? On le fait bien pour le fils de Sarkozy, mais pas pour M. Dupont : dans un sens, c'est une forme d'abus de pouvoir vu que l'argent du contribuable est dépensé pour le politicien mais pas pour le citoyen "lambda".

Je tiens à préciser qu'il c'est passé la même chose avec le fils d'une des concurentes directes de Mr Sar.... . :siffle:
Et qui n'a jamais aidé sa famille grâce à son métier?
Evidement, Mr Sar.... n'a pas un "petit " métier mais quand même! :p


Est-ce une raison pour celui qui prétendait déjà à la plus haute fonction pour abuser de sa position ?

Je trouve cela d'ailleurs tout aussi répréhensible des gars de 'l'autre' bord.

Cela voudrait il aussi dire que Monsieur le président de la république ait le droit d'intervenir dans la justice. L'une des plus importante régle dans la constitution française de la Vème république concerne l'indépendance du pouvoir executif (les juges, l'armée et la police) par rapport au pouvoir législatif. Où va-t'on en terme de démocratie si ce n'est plus le cas ?

Que le legislateur soit blanc ou noir, il n'a aucun droit d'intervenir au niveau de l'exécutif. Son devoir c'est de "pondre" des lois qu'il estime meilleures, de supprimer certaines devenues inutiles en les abrogeant ou encore d'amender celles qui existent.

Autres questions :
Pensez-vous que les représentants du peuple sont élus/nommées pour :
* imposer des décisions / mesures / lois ?
* favoriser des dialogues et valider les compromis (ou trancher en cas d'échec du dialogue) par la loi ?

Ils sont là pour améliorer le cadre légal qui sert à l'éxécutif pour gérer la société. Car en fin de compte, le gouvernement donnes des directives pour lesquelles ils sont imputables, mais il n'ont pas un rôle executif, étant législateur.

Ils décident donc du cadre de travail de l'executif. En outre, il faut rappeler que le partage des pourvoir entre le OPrésident de la République Française et son premier ministre est assez strict. En effet, le premier dirige la politique extérieure et l'armée, alors que le second gère l'intérieur du pays.
Modérateur des Forums

Hors ligne Thibault

  • Membre actif
  • **
  • Messages: 107
    • Voir le profil
    • La Montagne du Destin
Re : La démocratie
« Réponse #12 le: 07 mai, 2007, 20:05:19 »
Pour moi, un gouvernement a avant tout une "ligne de conduite" qu'il a fixé dans son programme, et qu'il se doit de tenir. C'est à dire qu'il est là pour faire des réformes quand les choses en ont besoin, que cela plaise ou non. Bien sûr, on ne peut pas toujours imposer ce que l'on veut, ni imposer tout cour, donc il faut pour cela discuter avec les organisation aptes pour (syndicats etc...). Mais bon, il ne faut pas faire que cela... une réforme ne plaira jamais à 100% des français (sauf si on dit bière gratuite tous les jours dans les rues...) donc il faut savoir trancher.
Une main de fer dans un gant de velour, voilà la règle.

Hors ligne Linadriel

  • Ex-conseiller
  • ****
  • Messages: 808
    • Voir le profil
Re : La démocratie
« Réponse #13 le: 07 mai, 2007, 20:14:45 »
La france ( ndrl: les Français) sont toujours pour un changement, pour des réformes mais quand ça change un peu trop leur quotidien ou leurs acquis ..... ben disons-le franchement, ils râlent et descendent dans la rue.

Que ce soit un gouvernement de droite ou de gauche, il n'est jamais facile d'imposer et de mener à bien un programme car justement la démocratie fait qu'il faut compter avec la volonté du peuple.

De plus, il faut rappeler également et l'histoire nous le prouve, que le type de gouvernement préféré des français, c'est quand même la coalition.
Un président de tel courant politique mais avec une majorité opposée, comme ça on se risque pas trop lol.

Hors ligne Eleglin

  • Conseil d'administration
  • ******
  • Messages: 3731
    • Voir le profil
    • Les Archives de Gondor
Re : Re : La démocratie
« Réponse #14 le: 13 mai, 2007, 14:32:52 »
De plus, il faut rappeler également et l'histoire nous le prouve, que le type de gouvernement préféré des français, c'est quand même la coalition.
Un président de tel courant politique mais avec une majorité opposée, comme ça on se risque pas trop lol.
Justement la réforme du quinquennat a rendu la coalition de plus en plus difficile.

Citer
Il faut rappeler que le partage des pourvoir entre le OPrésident de la République Française et son premier ministre est assez strict. En effet, le premier dirige la politique extérieure et l'armée, alors que le second gère l'intérieur du pays.
Distinction purement formelle. Dans les faits, Giscard a réellement dirigé la France entre 1974-81. Chirac avait assez peu de marge de main d'oeuvre.

Citer
L'une des plus importante régle dans la constitution française de la Vème république concerne l'indépendance du pouvoir executif (les juges, l'armée et la police) par rapport au pouvoir législatif. Où va-t'on en terme de démocratie si ce n'est plus le cas ?
Faux.
Président + Gouvernement = pouvoir éxécutif
Parlement = pouvoir législatif
Juge = pouvoir judiciaire.

La confusion vient de ceci : Il revient au gouvernement de « déterminer et conduire la politique de la Nation ». Donc de rédiger les projets et les projets de lois. Le parlement français a principalement un rôle de contrôle du gouvernement et le vote de la loi. Encore que l'article 49-3 permet de faire passer une loi en force. le seul réel contre-pouvoir de l'assemblée est la motion de censure (qui n'a été utilisée qu'une fois en 1962).
Etant donné qu'il y a le quinquennat et qu'il n'y a pas de proportionnel, l'assemblée devient de plus en plus un outil au service du gouvernement. La séparation des pouvoirs est donc imparfaite.  <_<