Auteur Sujet: Qu'est ce que l'Homme ?  (Lu 3234 fois)

Hors ligne Eleglin

  • Conseil d'administration
  • ******
  • Messages: 3731
    • Voir le profil
    • Les Archives de Gondor
Qu'est ce que l'Homme ?
« le: 04 novembre, 2005, 23:02:21 »
" Qui sommes-nous ?"
Quelles sont vos réponses à cette question ? Pitetre est-ce intimement lié à notre propre conception de nous-mêmes et des autres, mais aussi au rapprt qu'entretient chacun et chacune avec Dieu, la nature, avec les animaux, avec notre propre corps et enfin aux autres.
Je ne pense pas qu'il y'ait une réponse unique à cette question. D'ailleurs, chaque époque a apporté des éléments de réponses parfois très différentes à ces questions.

Si vous souhaitez discuter ici de la nature humaine, ce topic vous est ouvert. ;)

Hors ligne Forfirith

  • Ex-conseiller
  • ****
  • Messages: 949
    • Voir le profil
    • Love LOTR
Re : Qu'est ce que l'Homme ?
« Réponse #1 le: 05 novembre, 2005, 11:12:42 »
Aux dernières nouvelles, la philosophie est justement une manière d'aborder les choses et elle permet des questions et des réponses très différentes, enfin c'est ce que j'en ai compris  <_<

Quant à la nature de l'Homme, elle diverge selon les philosophes (personnellement, je ne m'avance pas, je fais pas le poids  :siffle:). Si je ne m'abuse pour Sartre, l'homme n'a pas de définition justement ("L'existence précède l'essence), pour Nietzsche c'est un animal qui se souvient, pour Rousseau un animal dépravé... :p
Bref, dans l'ensemble..bah y a pas d'ensemble  :D
Je laisse les plus expérimentés apporter leur matière grise à la question... :lol:
Forfirith
Une vieille de la vieille...

Statut : Très peu souvent accès à internet.

Jetez un coup d'oeil sur :
Love LOTR : site généraliste sur Tolkien, encyclopédie, chronologies, arbres généalogiques, dossiers, FAQ, photos de la TdM et étude du Silmarillion !....

Hors ligne Luthien

  • Ex-conseiller
  • ***
  • Messages: 265
  • Princesse de Doriath
    • Voir le profil
    • Mon skyblog...
Re : Qu'est ce que l'Homme ?
« Réponse #2 le: 06 novembre, 2005, 13:21:27 »
D'un point de vue psychanilytique et freudien, on pourrait affirmer que l'homme n'est autre que la combinaison de trois instances: le Moi, le Ca et le Surmoi.

Le Moi (ou l'Ego ou le Conscient) est l'élément de la personnalité qui est consciemment en rapport avec le monde extérieur et qui sert d'intermédiaire entre la réalité et l'inconscient.

Le Ca (ou l'inconscient) est la partie la plus inaccessible de la personnalité, à laquelle échappent la moralité et tout jugement sur le bien et le mal. Son énergie provient de pulsion primitives et irraisonnées, au service du plaisir et de la jouissance.
Le temps lui est étranger, contrairement au Moi, et les désirs et les pulsions ont, pour lui, un caractère permanent; à tel point qu'il conserve toute son agressivité pendant des années et des années. Ce n'est que lorsque ces pulsions sont perçues par le conscient qu'elles perdent leur énergie et deviennent un fait appartenant au passé.

Le Surmoi est le fondement du sens moral, car il soumet le Moi aux principes moraux les plus rigides. Il se développe immédiatement après la petite enfance et se renforce pendant l'adolescence.

Ainsi, d'un point de vue psychologique (faut bien défendre sa tartine!  B) ) ce qui différencierait l'homme des autres crétures vivantes seraient le surmoi, le sens moral...

Certains me diront peut-être "Meuh non! Mon chien il a un sens moral aussi!! Il sait bien que ce n'est pas bien de faire pipi dans la maison!!" Et là, je répondrai qu'il ne s'agit certainement que de conditionnement. Pendant longtemps, vous avez félicité votre chien si il urinait dehors et grondé quand il se laissait aller à l'intérieur. Vos gratitudes ou engueulades ne sont autre que du renforcement, ce qui maintient un comportement ou un provoque un nouveau.

Malgré tout, l'homme (toujours d'un point de vue psychanalytique  ;) ) est défini par ces 3 composantes indissociées, qu'on ne retrouve, à priori, que chez lui. L'une de ces instances non accompagnée des autres, pourrait définir aussi bien un animal que n'importe quoi d'autre.

Donc, psychologiquement parlant, l'homme serait un parfait mélange homogène de conscience, de pulsions et de sens moral.

Luthien, de retour sur les Archives, plus terrible que jamais!!! Lol

Hors ligne Celebrìan

  • Ex-conseiller
  • ****
  • Messages: 626
  • Dattebayo!!!!!!!!
    • Voir le profil
Re : Qu'est ce que l'Homme ?
« Réponse #3 le: 13 novembre, 2005, 19:43:05 »
Pour ma part, même étant psy de formation, j'aime bien la pensée de Descartes.

Sa célèbre citation que bien des gens connaissent: ''je pense, donc, je suis''.

Descartes était  le père du rationnalisme moderne et il a eu une importance  dans l'histoire de la philosophie.

Il rejetait la confiance aveugle en l'Église et prônait plutôt le fait que la raison est la seule autorité en matière de connaisances.

Pour lui, l'humain est essentiellement une chose qui pense, un esprit, une raison. Et il n'a pas besoin de son corps pour penser.

Hors ligne Ancalimë

  • Ex-conseiller
  • **
  • Messages: 179
    • Voir le profil
Re : Qu'est ce que l'Homme ?
« Réponse #4 le: 07 décembre, 2005, 18:35:43 »
En tombant sur un sujet pareil, malgré les tonnes de devoirs qui m'attendent je ne peux pas m'empêcher de mettre mon petit grain de sel... ;)

Pour moi l'homme est tout simplement un être qui a conscience de lui-même. Il sait qu'il existe, ce qui à la limite peut être commun à certain mamifères ( les dauphins et les singes entre autres se reconnaissent dans un miroir ), mais lui va plus loin, il essaye de comprendre pourquoi il existe. L'homme se pose des questions auxquelles il ne peut pas comprendre, il cherche sans cesse à aller plus loin que sa condition humaine, c'est cela je crois qui le distingue le mieux des animaux. Il cherche, il veut donner du sens et jamais il ne s'arrêtera même si tous ses efforts étaient voués à l'échec. Un animal n'a que des raisonnements pragmatiques, l'homme, lui, cherche toujours plus, il veut du superflu, il veut de la métaphysique. Jamais il ne se contentera de savoir comment faire pour manger et échapper aux ennemis... ce sujet en est la preuve !  ;)

Je vois en cours de philo que les matérialistes ont une vision de l'homme effrayante, pour eux ce n'est qu'un tas de matière, qu'un tas de phénomènes physico-chimiques... Je sais que l'on peut expliquer les sentiments par des connections électriques mais tout de même... Accepter cela c'est dire que la vie n'a aucun sens au final... Vous ne pensez pas qu'il y a quelque chose d'autre chez l'homme ?

Statut : Peu présente à partir du 5 Juillet

Hors ligne Maître Rat

  • Ex-conseiller
  • **
  • Messages: 223
  • Rongeur Mégalomane
    • Voir le profil
ex cursus sur le matérialisme
« Réponse #5 le: 09 décembre, 2005, 14:56:02 »
Je vois en cours de philo que les matérialistes ont une vision de l'homme effrayante, pour eux ce n'est qu'un tas de matière, qu'un tas de phénomènes physico-chimiques... Je sais que l'on peut expliquer les sentiments par des connections électriques mais tout de même... Accepter cela c'est dire que la vie n'a aucun sens au final... Vous ne pensez pas qu'il y a quelque chose d'autre chez l'homme ?

NON, étant un matérialiste convaincu je ne peux te donner aucune autre réponse. La vie, je dirais plutôt l'existence, n'a aucune finalité. C'est le gros problème des matérialistes. C'est quelques chose de dérangeant au premier abord, mais on peut s'en accomoder et en profiter.
Pour cela, je crois qu'il faut faire une différence entre ontologie et epistémologie. Pour un résumé, voir ici: http://home.mira.net/~andy/seminars/neville.htm
Ontologiquement, on peut tout à fait concevoir un monde totalement matériel reposant sur la danse folle de quelques particules, mais reconnaitre que pour le comprendre d'autres approches non-réductionistes sont plus intéressantes.
Tu sous-entends que les matérialistes prétendent 'expliquer' les sentiments par des connections électriques. C'est faux. Les matérialistes prétendent que les sentiments sont faits de connections électriques (ontologie)... mais pas qu'une explication basée sur ces derniers serait satisfaisante, ou suffisante (epistémologie).
C'est le problème du réductionisme. Suivant uniquement un point de vue ontologique, toute science devrait pouvoir être réduite à la physique. La sociologie peut être expliquée par la psychologie sociale, cett dernière par la psychologie, la psycho par la biologie, etc... D'un point de vue pratique et épistémologique, la connaissance demande une science différente pour chaque niveau d'analyse, sinon on ne comprend rien. Et comme la connaissance humaine ne limite pas à la Science, le tout devient très riche et le matérialisme moins effrayant. L'esprit humain est ainsi fait... on cherche un sens même en sachant qu'il n'y en pas, on finit par trouver qqch de potable et a y croire, tout en sachant que c'est faux.

Voici quelques refs sur le problème du réductionisme:
FRIEDMAN, Kenneth (1982). "Is inter-theoretic reduction feasible?". British Journal for the Philosophy of Science, Vol 33, pp. 17-40.
KINCAID, Harold (1986). "Reduction, explanation and individualism". Philosophy of Science, Vol 53, pp. 492-513.
Je vais essayer de voir si je ne peux pas trouver les versions pdf.

C'est aspect du problème avec le matérialisme. Il y en a beaucoup d'autres. La matérialisme a notamment de la peine à expliquer le cogito ergo sum. Un essais intéressant sur ce sujet à été tenté par le neurobiologiste Antonio Damasio: "Le sentiment même de soi". (Notez que Damasio s'oppose à Descartes sur deux points: 1) Descartes sépare l'esprit du corps, Damasio, en bon matérialiste, refuse de discocier les deux. 2) Descartes isole la partie rationnelle de l'esprit des emotions pour arriver à son CES, Damasio s'entend sur les liens entre cognition et émotions. Comme quoi l'analyse la plus froide n'est pas la matérialiste)

Il faut aussi éviter de faire des amalgames. Il n'y a pas un seul courant matérialiste. On peut par exemple trouver des matérialistes assez virulants aux Etats-Unis. Les athées s'y réclament souvent du matérialisme pour se défendre dans un pays ou la religiosité est parfois beaucoup plus forte qu'en Europe... inutile de vous citer un certain Président pour illustrer mes propos. ;) Mais le débât n'est pas aussi polarisé partout.
« Modifié: 09 décembre, 2005, 15:04:12 par Maître Rat »

Hors ligne frenchteacher

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 40
    • Voir le profil
Re : Qu'est ce que l'Homme ?
« Réponse #6 le: 27 décembre, 2005, 22:38:50 »
Dans un forum consacré à Tolkien, il me paraît évident qu'il faut commencer - mais cela ne donnera pas la réponse - par dire que l'homme est un être qui crée des mythes pour fournir des explications à ce qu'il ne connaît et ce qui lui fait peur.
@+

Hors ligne Chétór

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 4
    • Voir le profil
Re : Qu'est ce que l'Homme ?
« Réponse #7 le: 09 janvier, 2006, 18:53:41 »
L'Homme est, selon moi, un être capable de penser par lui même et de réfléchir à ses actions. Il a conscience d'exister et aussi celle des notions de bien ou de mal. Bien entendu la perception de ces deux concepts diffère selon les Hommes et l'éducation qu'ils ont eu.

Un Homme est également un être vivant, qui a des besoins vitaux (manger, boire) ainsi que des désirs et des envies, ce qui je croit le différencie des animaux qui ne vivent généralement que pour satisfaire leurs besoins vitaux.

Pour finir je dirais qu'un Homme vit, pense, réfléchis, il se pose des questions, il mange, il boit, il éprouve des sentiments et tellement d'autres choses qu'il est, je crois, difficile de résumer ce qu'est l'Homme en un seul post.

Hors ligne Achaiah

  • Membre actif
  • **
  • Messages: 187
  • Je sais que je ne sais rien
    • Voir le profil
Re : Qu'est ce que l'Homme ?
« Réponse #8 le: 15 février, 2006, 17:06:29 »
Je ne répondrai pas à ce sujet parceque d'aucuns diront que je suis misanthrope (et meme plus misandre) et, il ne serait donc pas bon que j'exprime mon point de vue à ce sujet; bien qu'en cette simple phrase, je l'exprime tout de meme!
"I found an Island in your eyes
A conutry in your arms."

"The days are black and filled with pain
 Enclose me in your gentle rain
The time you run was too insane"

Hors ligne Eleglin

  • Conseil d'administration
  • ******
  • Messages: 3731
    • Voir le profil
    • Les Archives de Gondor
Re : Qu'est ce que l'Homme ?
« Réponse #9 le: 15 février, 2006, 17:08:35 »
Le problème avec Descartes, c'est justement le "je pense donc je suis"

Est homme celui qui peut se définir, s'affirmer comme Homme. Mais qu'en est-il de celui qui, pour des raisons de handicap physiques ( muet ) ou morales ( notamment les enfants sauvages ex : Jean de l'Aveyron )  ne peuvent dire "Je" et donc exprimer le fait qu'il est un Homme ?

Doit-on se cantonner à une défintion stricte ou alors élargir à la capacité de s'affirmer dans des conditions normales, en extrapolant à une situation physiologique et physique normale..

mais dans ce cas-là, ne pourrions-nous simplifier à une définition physiologique ou bio-moléculaire ? et quelle serait cette définition de façon à ne pas exclure des personnes présentant à des anomalies physiologiques ou génétiques ?

Hors ligne Glorfindel

  • Conseil de modération
  • ******
  • Messages: 1686
    • Voir le profil
Re : Re : Qu'est ce que l'Homme ?
« Réponse #10 le: 15 février, 2006, 19:18:58 »
Le problème avec Descartes, c'est justement le "je pense donc je suis"

Est homme celui qui peut se définir, s'affirmer comme Homme. Mais qu'en est-il de celui qui, pour des raisons de handicap physiques ( muet ) ou morales ( notamment les enfants sauvages ex : Jean de l'Aveyron )  ne peuvent dire "Je" et donc exprimer le fait qu'il est un Homme ?

Doit-on se cantonner à une défintion stricte ou alors élargir à la capacité de s'affirmer dans des conditions normales, en extrapolant à une situation physiologique et physique normale..

mais dans ce cas-là, ne pourrions-nous simplifier à une définition physiologique ou bio-moléculaire ? et quelle serait cette définition de façon à ne pas exclure des personnes présentant à des anomalies physiologiques ou génétiques ?

Et si l'homme n'était qu'une généralisation exprimant que nous sommes différents des autres animaux?

Selon nos critères nous sommes les seul êtres pensants et rationnels. Mais si ce n'était pas le cas?

Personne ne parle le langange de autres animaux, qu.'il soit verbal, corporel ou autre. Oh oui nous percevons la menace et le changement d'humeur, mais cela s'arrête là.

Et si les autres êtres vivant disait le même genre de chose en parlant de leur existence que les êtres humains le font.

Selon nos propres critères à nous, l'homme est le seul animal pensant, capable de conceptualiser. Mais aucune entité qu'il s'agisse d'un dieu ou d'autre chose n'a dit que c'était vrai.

A telle enseigne que seules les religions juives, islamique, chrétiennes et leurs dérivée parlent d'un dieu à notre image.

Et si nous n'étions que l'expérimentation lambda d'un projet de cration de la vie par une ou des entités que nous ne pouvons même pas concevoir.

Voilà, maintenant, je peux juste dire que j'espère me tromper, mais ...
 :siffle:
« Modifié: 03 mars, 2006, 15:41:27 par Glorfindel »
Modérateur des Forums

Hors ligne Eleglin

  • Conseil d'administration
  • ******
  • Messages: 3731
    • Voir le profil
    • Les Archives de Gondor
Re : Qu'est ce que l'Homme ?
« Réponse #11 le: 03 mars, 2006, 13:19:51 »
Citer
Selon nos propres critères à nous, l'homme est le seul animal pensant, capable de conceptualiser. Mais aucune entité qu'il s'agisse d'un dieu ou d'autre chose n'a dit que c'était vrai.
Si on a pas complètement eradiqué toute forme de vie dans les sièclesà venir, je doute que l'Homme soit un aboutissement de l'évolution.
Il est plus que probable que d'autres formes de vie pensantes émergeront à un moment ou à un autre de l'Histoire naturelle ou que l'espèce humaine évoluera également...

Donc il est posible qu'il y"ait un jour d'autres êtres capables de conceptualiser.. ou d'autres qui en sont capables sur une autre planète..  ;)

Hors ligne Glorfindel

  • Conseil de modération
  • ******
  • Messages: 1686
    • Voir le profil
Re : Re : Qu'est ce que l'Homme ?
« Réponse #12 le: 03 mars, 2006, 15:43:47 »
Citer
Selon nos propres critères à nous, l'homme est le seul animal pensant, capable de conceptualiser. Mais aucune entité qu'il s'agisse d'un dieu ou d'autre chose n'a dit que c'était vrai.
Si on a pas complètement eradiqué toute forme de vie dans les sièclesà venir, je doute que l'Homme soit un aboutissement de l'évolution.
Il est plus que probable que d'autres formes de vie pensantes émergeront à un moment ou à un autre de l'Histoire naturelle ou que l'espèce humaine évoluera également...

Donc il est posible qu'il y"ait un jour d'autres êtres capables de conceptualiser.. ou d'autres qui en sont capables sur une autre planète..  ;)

J'ai bien ecris selon l'homme lui-même. J'ose penser que d'autres entités pensantes, animale ou autre, emergerons ou que l'homme évoluera.
Modérateur des Forums

 

Discussions liées

  Titre / Démarré par Réponses Dernier message
15 Réponses
5123 Vues
Dernier message 23 décembre, 2007, 01:52:56
par smeagol