Auteur Sujet: Feu et eau  (Lu 3826 fois)

Hors ligne Eleglin

  • Conseil d'administration
  • ******
  • Messages: 3731
    • Voir le profil
    • Les Archives de Gondor
Feu et eau
« le: 23 février, 2005, 15:40:38 »
Chapitre 14 :
Feu et eau



Bonjour, cela fait un certain temps que je ne m'étais occupé de la présentation d'un chapitre, et c'est avec grand plaisir que je vais vous en présenter un qui compte par mes préférés : la mort de Smaug.  :ange:

Résumé :
Un petit flashback pour revenir aux évéènements qui se sont passés à Esgaroth, tandis que les nains étaient toujours enfermés dans leur grotte.

Le chapitre s'ouvre par la description d'un ciel étoilé, soudain illuminé par la venue de Smaug, qui fonce sur la Ville en descendant la Rivière. Tandis que la plupart espère naïvement que le Roi forge de l'or à la Montagne, un soldat sévère mais sagace, comprend bien vite le danger de la situation et fait sonner l'alarme.

Une formidable bataille s'ouvre alors. Les hommes ne sont pas pris au dépourvu, et coupent les ponts, distribuent les armes, et se tiennent prêts à défendre leur vie, tandis que les plus faibles sont évacués dans des embarcations. Smaug, furieux, incendie la Ville, et bientôt, il ne reste plus qu'un seul homme debout face à lui, le soldat sévère qui avait alerté ces concitoyens. Barde s'appelle t-il et il descend en longue ligne de Girion, Seigneur de Dale. La grive se pose sur son épaule et lui indique le seul point faible de Smaug.
C'est alors que Barde lache sa dernière flèche, la flèche de la dernière chance, qui atteint son but et trucide l'infâme dragon.

Chute du dragon sur Esgaroth, qui s'abîme dans le Lac et libère des vapeurs, cachant la scène aux spectateurs ébahis par l'exploit de Barde. Puis, alors que tous se désolent de la perte de leur capitaine, et souhaiteraient avoir pu en faire leur Roi, Barde réapparait vivant. Mais l'heure n'est pas encore venu pour Barde de réclamer son héritage : il lui faut d'abord s'occuper de son peuple, jeté hors de sa Ville et sans abri tandis que l'Hiver approche.

Prévenus de la disparition de Smaug, les Elfes des Bois arrivent bientôt en quête du trésor mais, pris de pitié, décident de faire un détour par le Lac, pour porter secours aux rescapés.

Personnage:
Barde :
Descendant de la lignée de Girion, Seigneur de Dale. Capitaine des gardes d'Esgaroth. Il abattra Smaug le Doré et restaurera la cité de Dale.

Questions générales :
  • A quoi pensez-vous que correspond le titre ? En quoi est-il bien choisi pour ce chapitre ?
  • Quelles sont vos impressions quant à la Bataille d'Esgaroth ?
  • Que pensez-vous du personnage de Barde ? En quoi se rapproche t-il de l'image des héros classiques et des héros de Tolkien ? ( Aragorn par exemple... ) en quoi est-il différent du Maître ?
  • Que pensez-vous de l'arrivée de la grive et de la façon dont elle aide Barde ? Cela vous rapelle t-il d'autres légendes ?
Questions pour aller plus loin :
  • Pourquoi Barde demande t-il de couper les ponts ? N'est-ce pas empêcher toute possibilité de sortie ?
  • Avez-vous toujours une image négative des Elfes des Bois ?
  • Que pensez-vous de la réaction des différents groupes face à la mort de Smaug, la libération du trésor, et la disparition des Nains ?
N'hésitez pas à participer !
« Modifié: 12 septembre, 2005, 18:31:28 par Eleglin »

Hors ligne eärwen

  • Ex-conseiller
  • ****
  • Messages: 990
    • Voir le profil
Feu et eau
« Réponse #1 le: 27 février, 2005, 11:36:18 »
Citer
A quoi pensez-vous que correspond le titre ? En quoi est-il bien choisi pour ce chapitre ?

Le titre fait - au premier abord en tout cas - référence à Smaug et sa bataille "sur" Esgaroth.
Le feu : Smaug (les flammes, etc.)
L'eau  : Celle qui entoure l'ile et celle qu'utilise les habitants pour éteindre les feux... ;)

Ce titre convient parfaitement à ce chapitre à mon avis. En lisant le "Feu et l'eau", on ne peut que deviner qu'il va y avoir quelque chose d'important... 
L'eau et le feu les deux contraires. Ca n'augure rien de bon...

Alors quand Smaug attaque (presque par surprise :fear:) Esgaroth, quand les "villageois" s'exilent en quelque sorte sur leur ile en détruisant le pont, on comprend qu'effectivement, il va y avoir une sacré bataille, entre le feu et l'eau  :eye:


Citer
Quelles sont vos impressions quant à la Bataille d'Esgaroth ?

Personnellement, même si j'ai été surprise par l'attaque de Smaug au début du chapitre, je crois que j'ai toujours pensé que le dragon ne "gagnerait pas ce coup-ci".

*réfléxion... :lol: *

Déjà, le fait que les villageois aient eu le temps de se préparer à la bataille, la description de Tolkien des volées de flèches noires...
Smaug se laisse aveugler par la colère et la rage, et d'une certaine manière - qui se révèlera fatidique - j'ai compris que le dragon aurait dû être plus prudent, plus ... "contenu". Etre aveuglé par la rage n'est jamais annonciateur de bonnes choses en général. Il faut être réfléchi et considérer toutes les possibilités de scénarios dans une bataille. Ce que Smaug n'a pas fait.
Cette rage amènera la dragon à ne pas protéger le creux dans son cou démuni d'écailles, et il en paiera le prix fort  ;) 
D'ailleurs, je crois, en ce qui me concerne, que la présence de Barde est venu renforcer ce sentiment. Calme, posé, (et courageux vu que les autres se sont enfuis), il est tout le contraire du dragon et le prouve.
(Feu et Eau... Smaug et Barde... Contraire... Ok.. :ange: )


Citer
Que pensez-vous du personnage de Barde ? En quoi se rapproche t-il de l'image des héros classiques et des héros de Tolkien ? ( Aragorn par exemple... ) en quoi est-il différent du Maître ?
Comme je l'ai dis plus haut, Barde apparait dès le début comme "un héros en sommeil". Quelque peu rejeté de la société, comme Aragorn, protégeant malgré tout, comme Aragorn, et finalement, au moment crucial, révèle son courage et sa "grandeur" face à Smaug.
Il sera enfin reconnu pour ce qu'il est rééllement :Un tit héros Made by Tolkien :)

Le maitre :  Lui, j'ai pensé tout de suite, tiens, on dirait un politique... :siffle:
Il fui devant l'adversaire, puis lorsque son peuple décide de prendre Barde pour roi, il revient tout d'abord en faisant valoir son statut. Voyant que ça ne marche pas, il devient le "politicar de base". Enrobé de belles paroles et retourner la situation à son avantage...
Tout le différencie de Barde (a part pitêtre l'attrait des richesses sous la montagne...)


Citer
-Pourquoi Barde demande t-il de couper les ponts ? N'est-ce pas empêcher toute possibilité de sortie ?
Très bonne question  :P
Ahhh ... Après une rapide relecture de ce passage, je pense qu'en effet, Barde voulait empêcher les autres d'essayer de rejoindre la terre ferme.

Je cite : "C'était là le désir du dragon. [...] Qu'ils essaient seulement de gagner la terre ferme et il serait prêt à les accueillir. [...]"

Barde à donc fait en sorte de "garder" ces compagnons sur l'ile. C'était peut être "radicale" parce qu'ils auraient très bien pu tous mourrir sur l'ile, mais c'était ça où une mort d'autant plus certaine sous les crocs et griffes de Smaug.

J'en reviens au titre du chapitre. Il annonce une bataille féroce et c'est bien le cas.
"Mourrir en se battant, ou mourrir en fuyant", voilà le choix qui s'offrait aux habitants d'Esgaroth. Et Barde à fait en sorte que quitte à tous mourrir, autant le faire "debout".

Enfin, c'est mon point de vue  ^^


Citer
-Avez-vous toujours une image négative des Elfes des Bois ?
Oui et non. C'est très généreux de leur part de venir aider les survivants d'Esgaroth mais leur but premier n'est-il pas de s'emparer du trésor sous la montagne ? :rolleyes:  ...

Je garde les deux autres questions pour plus tard !

 
« Modifié: 12 septembre, 2005, 18:33:41 par Eleglin »
Statut : perdue dans le vide intersidéral --" Mais je ne vous oublie pas pour autant :)

Hors ligne Eleglin

  • Conseil d'administration
  • ******
  • Messages: 3731
    • Voir le profil
    • Les Archives de Gondor
Feu et eau
« Réponse #2 le: 27 février, 2005, 14:17:41 »
Citer
-Pourquoi Barde demande t-il de couper les ponts ? N'est-ce pas empêcher toute possibilité de sortie ?
En fait, j'attends deux explications. earwen vient de nous donner la seconde, et j'attends la première... ( en fait, elle est directement explicitée dans le texte, en début de chapitre. )

J'apporterais des éléments de réponse plus tard, mais j'attends déjà que quelques personnes nous donnent leur avis sur ces questions.

( merci pour ces réponses pertinentes qui feront avancer le Schmilblick, tite ea' !  ^^ )

Hors ligne Dalian

  • Ex-conseiller
  • ****
  • Messages: 848
    • Voir le profil
Feu et eau
« Réponse #3 le: 27 février, 2005, 16:33:33 »
Citer
A quoi pensez-vous que correspond le titre ? En quoi est-il bien choisi pour ce chapitre ?
Le Feu et l'eau comme l'a dit Eärwen, c'est les opposés. La mort de Smaug crachant des flammes et sa chute dans l'eau, c'est un peu l'image que Tolkien nous transmettra à nouveau au travers du combat de Gandalf et du Balrog. La Chute du feu dans l'eau.
Mettre un contraste entre ces deux éléments valorisent encore plus la fin du dragon.
Citer
Quelles sont vos impressions quant à la Bataille d'Esgaroth ?
Là aussi Eärwen fait apparaitre l'idée essentielle, Smaug est gonflé de haine,de rancoeur, se laisser aller sur ses sentiments de cette façon n'est jamais bon.
En gros pour moi Précipitation = Mort c'est pareil pour la vie réelle bien sûr en atténué, regrets se substitue à l'idée de mort.
L'organisation de Barde et de ses archers montrent que les villageois ont foi en ce chef qui s'est imposé car il est de grande lignée. Stratégiquement c'est le modèle anglais, positionner les lignes d'archers pour atteindre le dragon et ne pas reculer, ne pas fuir. Une victoire assuré pour les villageois, la puissance en soi n'est pas la plus forte quand le courage et l'espoir s'y opposent.
Le reste comme l'a mentionné Eärwen, Barde est tempéré et Smaug énervé évidemment ça finit tout feu tout flamme dans la baignoire tout ça.
Citer
Que pensez-vous du personnage de Barde ? En quoi se rapproche t-il de l'image des héros classiques et des héros de Tolkien ? ( Aragorn par exemple... ) en quoi est-il différent du Maître ?
Concernant Barde on apprend beaucoup de choses grâce à lui, ce n'est pas sauver sa peau à lui qui l'intéresse, c'est aider, soutenir et lutter (comme....Eärwen, récurrent de te citer ça en devient vexant :angry:  ^^ jusqu'a la mort).
cf Aragorn bien vu!

Le Maître je l'ai déja dit dans d'autres chapitres, c'est un pouilleux, face au danger, il fait sa chochotte du genre:
-Ah au secours, le dragon fuyez!
Non c'est le modèle d'aristocratie qui ne peut pas être atteint et quand un peu d'ombre se promène sur la ville, c'est la peur qui le saisit.

Par contre Eärwen, Barde ne pense pas aux richesses pour lui mais pour son peuple contrairement au maître qui physiquement j'imagine ressemble à un Prosper Poiredebeurré.
Citer
Que pensez-vous de l'arrivée de la grive et de la façon dont elle aide Barde ? Cela vous rapelle t-il d'autres légendes ?
La grive est le messager providentiel mais inattendu pour les Hommes. Si le lecteur sait que son rôle sera important, il ignore comment elle va utiliser les informations qu'elle a entendu dans la Montagne.
On dit souvent "oiseau de mauvaise augure" pour les corbeaux euh.. :unsure: à moins que ce soit les corneilles. La grive au contraire est l'oiseau béni. Radagast a-t-il fait quelque chose ici je me le demande...
Pour une fois Eärwen n'est pas passée là ouf!
Citer
  • Pourquoi Barde demande t-il de couper les ponts ? N'est-ce pas empêcher toute possibilité de sortie ?
Barde demande de couper les ponts, je serai tenter de dire car c'est l'usage en tant de guerres.  :P
Je pense que c'était un moyen pour Smaug de parvenir plus facilement à la ville, repenser à Glaurung son aieul même sil'autre était un rampant. Au sol lancer des gerbes de flammes est beaucoup plus précis. Dans l'air (un coup de vent et hop raté), le dragon n'a pas la même facilité pour viser une zone précise, Smaug a du canarder les toits essentiellement car les Hommes s'étaient positionnés trop près de l'eau.
S'enfuir par le pont, aurait été un barbecue de fête pour Smaug...Barde a pleine conscience que l'affronter en tenant leurs positions était la seule manière d'espérer atteindre le Dragon. Donc là je rejoins aussi l'idée d'Eärwen la suicidaire mourir en communauté... :eye:
Citer
Avez-vous toujours une image négative des Elfes des Bois ?
Tu as vu le commentaire que tu as mis avant "pris de pitié" et l'image négative s'était pour moi je suppose c'est vrai que j'étais cruel avec eux, alors je réponds non je n'ai plus une image négative. Les Elfes des Bois échangeaient de la vinasse ( :o  disons des tonneaux de vin) avec les Hommes du Lac. Et ils semblent estimer ceux ci. On y voit une bonté et une ferveur à l'assistance sans égale.
 
Citer
Que pensez-vous de la réaction des différents groupes face à la mort de Smaug, la libération du trésor, et la disparition des Nains ?
Les Elfes des Bois tu l'a dit précédemment donc 20/20 enfin ils pensent à ceux qui ont souffert et leur porte secours.
Les Hommes du Lac naturellement sont transportés de joie, Barde est fêté comme héros. Malgré les pertes matérielles et humaines, ils ont vaincu celui qui les menaçait depuis toujours.
Les Nains ils ont eu du mal à y croire mais ils ont trouvé leur trésor.

Il ya d'autres groupes Gandalf? J'en trouve plus trop là... ^^




 
 

Hors ligne Eleglin

  • Conseil d'administration
  • ******
  • Messages: 3731
    • Voir le profil
    • Les Archives de Gondor
Feu et eau
« Réponse #4 le: 30 avril, 2005, 20:15:59 »
-Pourquoi Barde demande t-il de couper les ponts ? N'est-ce pas empêcher toute possibilité de sortie ?
Il est dit quelque part dans le chapitre : « Le pont avait été détruit et ses ennemis se trouvaient dans une une île plantée en haut profonde - trop profonde, trop sombre et trop fraîche pour son goût. S'il y plongeait, une vapeur s'élèverait, suffisante pour couvrir tout le pays de brouillard pendant plusieurs jours ; mais le lac était plus puissant que lui et l'éteindrait avant qu'il n'ait pu atteindre l'autre bord » Le feu ne peut résister à l'eau et Smaug ne peut donc pas attaquer depuis le sol et, comme Dalian le remarque, le dragon st obligé d'attaquer depuis les airs, ce qui n'est pas forcément pratique pour lui.
Sinon cela empêche aussi la fuite des soldats...  ^^

Quelles sont vos impressions quant à la Bataille d'Esgaroth ?
Tout simplement magnifique ! tolkien était très doué pour décrire ce genre de bataille sur un ton épique, avec un grand sens de la mise en scène.
La beauté des images : le dragon fonçant et crachant du feu, incendiant la ville tandis que les arcs vibrent et que les trompettes résonnent. un véritable spectacle son et lumière.
L'utilisation des mots est très judicieuses et met en confrontation deux groupes : le dragon associé au feu et à la lumière: « s'enflamma », « flammes », « illuminant » et les hommes du lac associés à des « ombres dansantes d'un noir opaque » menés par « l'homme aux sombres accents »
Le dragon est devenu comme fou, il ne réfléchit plus, il se précipite et prend une grande joie à détruire la ville : « courroux », « rage », « aveugle et fou de rage », « insoucieux dans sa rage » ....ce manque de précaution et de vigilence lui seront fatales... En face, on trouve Barde qui mène ses hommes de façon organisée jusqu'à épuisement complète de ses munitions.
La manière dont est amené la flèchecomme symbole de dernier espoir est très belle et c'est un peu une des leçons à tirer de l'oeuvre de Tolkien : même quand tout semble perdu, il y'a toujours un espoir.
Un talent indéniable pour les scènes éminemment épiques.

Que pensez-vous du personnage de Barde ? En quoi se rapproche t-il de l'image des héros classiques et des héros de Tolkien ? ( Aragorn par exemple... ) en quoi est-il différent du Maître ?
il ressemble à Aragorn déjà par son côté taciturne, sa grande valeur, son héritage inaccessible et la façon dont il ramène l'espoir parmi ceux qui le suivent.
L'image du héros tuant le dragon d'une seule flèche peut être mis en parallèle avec Apollon, le dieu qui abattit avec son arc d'argent le Python de Delphes.
En vengeant la perte de Dale et en faisant espérer des temps prospères grâce au trésor du Dragon, il se pose dans la lignée des grands héros dignes d'accéder à la royauté.

Que pensez-vous de l'arrivée de la grive et de la façon dont elle aide Barde ? Cela vous rapelle t-il d'autres légendes ?
Cela me rapelle encore Apollon, le patron des archers qui permit à Pâris de tuer Achille, en lui révélant le point faible de son ennemi alors qu'il arme sa dernière fléche.

Que pensez-vous de la réaction des différents groupes face à la mort de Smaug, la libération du trésor, et la disparition des Nains ?
- Barde et ses hommes : ils enterrent bien vite nos nains... Mais il faut reconnâître qu'ils ont payé un lourd tribut pour avoir aider les nains et ce n'est finalement qu'un dédommagement honnête et mérité.
- Les Elfes : l'appât d'un trésor laissé à l'abandon. cela casse un peu l'image de personnages "éthérés"...
- Les nains : tiiiinnnt... Les nains ne savent toujours pas que Smaug est mort, dalian... tu anticipes !  :devil:

Avez-vous toujours une image négative des Elfes des Bois ?
Leur assitance aux Hommes du Lac compensent un peu leur cupidité vis à vis du trésor...
« Modifié: 12 septembre, 2005, 19:16:51 par Eleglin »

Hors ligne Dalian

  • Ex-conseiller
  • ****
  • Messages: 848
    • Voir le profil
Feu et eau
« Réponse #5 le: 08 mai, 2005, 20:42:09 »
Citer

Que pensez-vous de la réaction des différents groupes face à la mort de Smaug, la libération du trésor, et la disparition des Nains ?
- Barde et ses hommes : ils enterrent bien vite nos nains... Mais il faut reconnâître qu'ils ont payé un lourd tribut pour avoir aider les nains et ce n'est finalement qu'un dédommagement honnête et mérité.
- Les Elfes : l'appât d'un trésor laissé à l'abandon. cela casse un peu l'image de personnages "éthérés"...
- Les nains : tiiiinnnt... Les nains ne savent toujours pas que Smaug est mort, dalian... tu anticipes !  :devil:
 
Tu as raison vieillard, mais ils se rendent bel et bien compte de la disparition de Smaug, ils ont exploré presque toutes les galeries. Plus de trace du dragon! C'est assez étrange... :P Où se cache le gros Ver bouffeur de poneys?
 

Hors ligne Eleglin

  • Conseil d'administration
  • ******
  • Messages: 3731
    • Voir le profil
    • Les Archives de Gondor
Feu et eau
« Réponse #6 le: 11 mai, 2005, 14:49:23 »
Citer
Tu as raison vieillard, mais ils se rendent bel et bien compte de la disparition de Smaug, ils ont exploré presque toutes les galeries. Plus de trace du dragon! C'est assez étrange...  Où se cache le gros Ver bouffeur de poneys?
Mais les nains ne sont pas des acteurs de ce chapitre, jeune padawa.  
As-tu relu ce chapitre ? :ange:  

Hors ligne Dalian

  • Ex-conseiller
  • ****
  • Messages: 848
    • Voir le profil
Feu et eau
« Réponse #7 le: 12 mai, 2005, 08:03:41 »
Citer
Citer
Tu as raison vieillard, mais ils se rendent bel et bien compte de la disparition de Smaug, ils ont exploré presque toutes les galeries. Plus de trace du dragon! C'est assez étrange...  Où se cache le gros Ver bouffeur de poneys?
Mais les nains ne sont pas des acteurs de ce chapitre, jeune padawa.  
As-tu relu ce chapitre ? :ange:
C'est exact Maître, les Gungans ont un peu troublé la Force en moi, je crois... :unsure:
Le rôle principal  revient à la vieille grive qui révèle à Barde le point faible du Dragon que Bilbo avait constaté. ^^  

Hors ligne frenchteacher

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 40
    • Voir le profil
Re : Feu et eau
« Réponse #8 le: 27 décembre, 2005, 23:19:59 »
Citer
Que pensez-vous de l'arrivée de la grive et de la façon dont elle aide Barde ? Cela vous rapelle t-il d'autres légendes ?
Thorïn est absent lors de cette séquence : c’est Balïn qui dialogue avec Bilbo pour comprendre le langage de la grive. Balïn complète le discours de Thorïn sur les temps anciens où le vieux Carc – belle onomatopée issue du cri du corbeau – et sa femme vivait sur Ravenhill – la Butte aux Corbeaux.
On retrouve ces oiseaux dans L’Edda : « Deux corbeaux sont perchés sur ses épaules [ celles d’Odin ] et lui disent à l’oreille tous les événements qu’ils voient ou entendent ; l’un s’appelle Hugin et l’autre Munin.A l’aube, il les envoie voler à travers le monde entier et ils reviennent à l’heure du déjeuner : ainsi apprend-il maintes nouvelles. C’est pour cette raison qu’il est appelé Hrafnagud («  dieu aux corbeaux ») »
Bonsoir.